Incendie Lubrizol : premiers résultats de l'état de santé des pompiers présents sur le site

© B. Rabelle
© B. Rabelle

Les résultats des analyses sanguines effectuées un mois après l'incendie de l'usine chimique de Rouen viennent d'être communiqués
 

Par Richard Plumet

Quelques jours après la catastrophe industrielle et environnementale du 26 septembre 2019, et pour répondre à l'inquiétude des personnels de secours, le préfet de la région Normandie avait annoncé que des prises de sang et des examens de santé seraient effectués.

C'est ainsi qu'un "protocole de suivi a été proposé à l’ensemble des sapeurs-pompiers et personnels administratifs, techniques et spécialisés (PATS) du SDIS 76, considéré comme exposé après leur engagement sur l’incendie de Lubrizol".

Parmi les éléments de ce protocole, des prises de sang  pour "explorer la formule sanguine, la fonction rénale et la fonction hépatique". Des prises de sang effectuées en trois temps : une première "biologie sanguine" aussitôt après l'incendie (appelée T0), une seconde un mois après (T2) et une troisième six mois plus tard (T3).

► Retrouvez ici toute l'actu "Lubrizol" en un clic avec tous nos derniers articles

Les premiers résultats des analyses de la seconde opération de prélèvements (T2) ont été communiqués hier (vendredi 22 novembre 2019). Ils concernent 80% des examens de T0 et 36% des examens de T1, la réception des analyses se poursuivant.
 
Rouen le 26 septembre 2019 - Les pompiers entre la Seine et l'incendie de l'usine chimique Lubrizol / © Stéphane L'HOTE / France Télévisions
Rouen le 26 septembre 2019 - Les pompiers entre la Seine et l'incendie de l'usine chimique Lubrizol / © Stéphane L'HOTE / France Télévisions
 

"Etat de référence"

Selon un communiqué du Service de Secours et d'Incendie de Seine-Maritime (le SDIS 76), les  premiers résultats de la première prise de sang (T0), correspondant à "un état de référence" ont fait apparaître des résultats normaux, excepté pour six agents  qui présentaient  des "variations plus importantes par rapport à la normale". Des variations pouvant "être en lien avec un état de santé préexistant".

Le SDIS concluant que "la probabilité pour qu’il y ait un lien avec l’intervention de Lubrizol reste faible".
 
 

Les résultats de fin novembre sont rassurants

Mardi dernier (19 novembre) après avoir reçu d'autres comptes rendus d'examen T0 et les premiers résultats de T2, le SDIS 76 déclare que  :

Le deuxième prélèvement réalisé à 1 mois ne montre pas de variations significatives par rapport au bilan initial à T0.
A ce jour, il n’est pas observé d’effet pouvant être en lien avec l’exposition sur le site de l’intervention.Le suivi de la totalité des agents se poursuit, conformément au protocole mis en place.
Ces résultats sont rassurants, nous restons dans une moyenne de résultat d’une population « générale ».

 
L'incendie de l'usine Lubrizol vu du nord de Rouen / © Stéphane GERAIN / France 3 Normandie
L'incendie de l'usine Lubrizol vu du nord de Rouen / © Stéphane GERAIN / France 3 Normandie
 
Rouen : incendie à l'usine Lubrizol / © Photo : Christophe VILMER / France Télévisions
Rouen : incendie à l'usine Lubrizol / © Photo : Christophe VILMER / France Télévisions
 
© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Santé et sécurité des agents intervenus sur le sinistre à l’usine de Lubrizol

Détails des résultats de fin novembre 2019  pour T0 et T2 :
(Extrait du communiqué du SDIS 76)

A la date du 19 Novembre sur les 934 ordonnances éditées, nous avons reçu 735 comptes rendus d’examen T0, soit 80 % de retour.

Sur ces 735 comptes rendus d’examens interprétés et retournés aux agents :

  •  523 (70 %) présentent des résultats dans les valeurs de référence du laboratoire.
  •  201 (28,5 %) présentent des variations minimes à modérées par rapport aux valeurs de référence définies par les laboratoires ; ces variations constatées peuvent être en lien avec un état de santé préexistant. Ces 201 ont bénéficié d’un contrôle biologique à J15. Sur ces 201 ordonnances nous avons eu un retour de 150 comptes rendus d’analyses soit 72 % qui ne montrent pas d’anomalies ou de variations significatives par rapport au T0.
  •  8 (1%) présentaient des variations significatives par rapport aux valeurs de référence. Ces agents ont été directement contactés par les médecins du service.Pour 7 d’entre eux, après examens complémentaires, l’absence de lien avec le sinistre a pu être établie avec certitude. Pour le huitième, les résultats se sont normalisés.

A ce jour, nous avons reçu 187 comptes rendus à 1 mois (T1) soit 36 % qui ont fait l’objet d’une analyse ne montrant aucune variation significative par rapport aux valeurs de référence des laboratoires et par rapport au T0.

La réception de retour d’analyse à 1 mois se poursuit.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus