Ivre, il recouvre un radar automatique de peinture avant d'être interpellé

Lundi 17 juin 2024, peu avant 22h, un homme a été interpellé par la brigade canine sur la départementale 18, entre Rouen et Orival (Seine-Maritime). Il était en train de recouvrir un radar de peinture.

Le 17 juin, peu avant 22 heures, la brigade canine de Rouen circulait en voiture banalisée sur la départementale 18, qui relie Rouen à Orival, quand l'attention des agents a été attirée par une voiture garée sur le bas-côté de la route, juste à côté d'un radar automatique.

L'homme "sentait l'alcool"

En s'arrêtant, les policiers découvrent un homme, "sentant l'alcool", nous précise une source policière, en train de recouvrir un radar automatique à l'aide d'une bombe de peinture. Les agents lui demandent alors de la lâcher, l'individu s'exécute. 

Âgé de 56 ans, habitant à Saint-Étienne-du-Rouvray, l'homme n'a pas assuré son véhicule et n'a pas de permis de conduire valide.

Il a reconnu les faits devant les policiers. Pour la dégradation du radar, il risque une amende entre 600 et 1 000 euros. Mais l'addition risque d'être plus salée.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité