Jardinage : comment fabriquer un nichoir pour les chouettes chevêches

Publié le
Écrit par Sophie Bernard

La chevêche niche en avril, pond 3 à 4 œufs et l’incubation dure 28 jours, vous serez donc parents d’adoption au plus tard fin mai

Les chevêches disparaissent à cause de la suppression des vergers et des haies bocagères ou des grands bâtiments de pierres pleins de cavités assez grandes pour y nicher.
Il arrive très souvent qu'une chouette chevêche, en recherche de cavités, s'introduise dans des poteaux téléphoniques creux où elle reste bloquée et meurt.
La noyade des jeunes Chevêche d'Athéna dans les abreuvoirs à bestiaux et petites piscines constitue aussi une cause de mortalité importante.
Soyons vigilant!

Comment savoir si la chevêche est chez nous ?

Il faut écouter les chants des oiseaux de notre environnement, à la tombée de la nuit, pendant quelques précieuses minutes « entre chien et loup » juste au moment où les oiseaux diurnes croisent les nocturnes. Cachez vous un peu, le long d'un mur ou derrière un tronc d'arbre et ne bougez plus.

C’est un moment entre parenthèses, quelques minutes de communion avec la nature, qu’il faut vraiment partager avec les enfants, même s’ils ont un peu peur quand la nuit tombe, tenez-les par la main et faites silence !

Sophie Bernard

Voilà le chant de la chouette chevêche

Écoutez attentivement et vous saurez rapidement qui sont vos voisins à plumes. Souvent les couches tard que sont les merles et grives poussent la chansonnette en même temps que les chouettes.
Avec nos smartphones il est facile d’enregistrer cette chorale pour aller ensuite vérifier sur le net si tel ou tel chant est bien celui d’une chouette hulotte, chevêche, chevêchette ou pour les grands chanceux d’un hibou petit ou moyen duc. Reste encore le grand-duc mais celui-là n’est que pour quelques rares privilégiés.

Le gîte et le couvert de la chouette chevêche

Cette petite chouette de la taille d’un étourneau sansonnet, vit essentiellement dans les trous profonds des troncs d’arbres, naturels ou creusés par des pics verts ou pics épeiches, comme dans les arbres tétards à l’ancienne mais qui disparaissent eux aussi.
La suppression des haies bocagères en campagne et des vergers de hautes tiges est la cause principale de leur disparition mais les collisions avec des voitures qui circulent la nuit et qui les hypnotisent avec leurs phares allumés sont aussi très fréquentes.
Leur gîte est important mais leur alimentation aussi.
Il doit y avoir à proximité de quoi nourrir 5 à 6 individus que sont de nombreux rongeurs, reptiles, batraciens, lapereaux, passereaux, vers de terre et gros insectes…

Fabriquer un nichoir pour la chouette chevêche

Très farouche, elle préfère prendre de la hauteur et nicher dans les grands arbres en forêt ou dans nos fermes. Elle adoptera facilement un vieux mur de bâtiment avec des creux ou paliers assez larges pour une famille de 3 à 4 petits.

Donnons un coup de main à la nature en fabriquant un nichoir à chevêches aux bonnes dimensions.
Ici Nichoirs.net propose les plans et indications très utiles à la fabrication

Il faudra l’installer le plus haut possible, vers la pointe d’un mur, juste sous la toiture d’un haut bâtiment ou encore  à la cime d’un arbre géant.

Assurez-vous que les chats, fouines ou martres… ne puissent pas y accéder.

Cet article a été rédigé avec la complicité de quelques élèves en BTS aménagements paysagers d’Hortithèque-Naturapôle de Mont-Saint-Aignan en Seine-Maritime.  Enzo Debus, Fabien Julien, Antoine Groud, Thibaut Marné-Mahieux.

Vous souhaitez devenir paysagiste, horticulteur ou maraîcher… vous reconvertir dans un métier  « Vert »  venez visiter ces établissements de formations pour jeunes et adultes.