Jardinage : comment nourrir le potager avec fumier ou fumure

Publié le
Écrit par Sophie Bernard
Jardinage fumier
Jardinage fumier © Pixabay

Quelle différente y-a-t-il entre le fumier et la fumure ? Les deux sont très efficaces pour enrichir la terre mais attention…

Depuis la nuit des temps l’homme cultive sa terre et utilise le fumier pour engraisser le sol. Les résultats sont impressionnants mais n’oublions surtout pas que le fumier est tellement acide qu’il tue toutes les plantes en quelques jours seulement.

D’où vient le fumier que j’achète ?

Le fumier pur sort directement d’une étable ou d’une écurie, car il est composé d’un mélange de paille, d’urines et d’excréments d’animaux.
Prenez garde à sa provenance avant tout et assurez-vous que les animaux de l’élevage n’ont pas été traités avec des antibiotiques ou autres traitements dangereux pour la terre comme pour vous, car je vous rappelle que ces produits arriveront dans votre assiette rapidement.

Le fumier pur doit être mélangé à de la terre obligatoirement

Le fumier est très acide et brûle tous les végétaux qu’il touche, aussi bien côté racines que côté feuillage.
Le fumier ne devient de la fumure que lorsqu’on le laisse au moins 8/10 mois à l’air libre. Il doit être rincé par de nombreuses pluies, refroidi par des coups de gel et neutralisé par la chaleur du soleil et ce n’est après tout ça qu’il commence à se décomposer et à s’adoucir.
Il est alors transformé en engrais naturel et peut enrichir la terre pour quelques années.



Bien utiliser du fumier pur frais

C’est en hiver qu’il faut étaler du fumier brut sur le potager mais seulement quand il n’y a plus ni fruit ni légume.
Il faut recouvrir la totalité de la terre du jardin de 3 à 5 centimètres d’épaisseur de fumier qui restera ainsi au moins 3 mois, chahuté par les intempéries.
L’hiver va le rincer et le neutraliser et ce n’est qu’en avril prochain qu’on l’intègrera à la terre de jardin par un bêchage profond, et un soigneux mélange.

Bien utiliser la fumure à mélanger également

Après au moins 8 à 10 mois de décomposition à l’air libre, le fumier est devenu fumure.
Elle ressemble maintenant à du terreau grossier.
On la mélange à du vieux compost devenu terreau, à raison de moitié moitié et parfaitement malaxé.
Ce mélange très riche sert aux rempotages des plantes de la maison, aux plantations des balconnières, à nourrir les plantes les plus gourmandes comme un pied de rhubarbe, des fraisiers, des framboisiers, des rosiers ….toutes celles qui fournissent de gros efforts pour produire fruits et fleurs en un temps record.  

Mon conseil d’amie : faites-vous livrer du fumier à chaque automne et laissez-le bonifier un an au fond du jardin, près du compost, ce produit vaut de l’or.

Sophie Bernard

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.