Jardinage : planter un arbre fruitier tardif pour de meilleures récoltes

Publié le
Écrit par Sophie Bernard

Il gèle presque toujours au moment des floraisons et adieu les fruits

En Normandie les pommiers et poiriers sont les rois de nos vergers parce que terre et climat leurs conviennent.
Les pruniers, cerisiers ou bigarreautiers donnent également de magnifiques récoltes. Ce sont les arbres originaires du sud de la France qui ne donnent pas grands fruits chez nous, comme les pêchers et abricotiers qui ont besoins de chaleur pour que les fruits arrivent à maturité, sauf si votre jardin est clos de murs et bien protégé du vent et du froid, mais ça reste périlleux.

Plantons des arbres fruitiers adaptés à notre région

Pour de multiples raisons il est plus judicieux de choisir des végétaux déjà adaptés au climat de notre région. Il suffit de regarder autour de chez nous pour voir quels arbres fruitiers donnent de belles récoltes ou de demander aux pépiniéristes locaux ce qu’ils vous conseillent de planter.
En fonction de la nature du sol de votre jardin, de sa situation environnementale et de vos attentes il sera le plus fiable pour vous dresser une liste des plantes qui vous conviendront.

L’arbre aura autant de racines que de branchage

Avant de planter un arbre assurez-vous de la place qu’il aura pour se déployer et pensez aussi qu’il aura autant de racines que de branchages.
Il faut au moins 15 m² par arbre.
Attention à la proximité de la maison et des bâtiments, aux canalisations et aux fourreaux souterrains, aux assainissements individuels et autres drains ou regards qu’il faut protéger.
Les racines forcent souvent le passage.

Changement climatique

Nous devons nous adapter au changement climatique qui est bel et bien réel au jardin aussi.
Les hivers sont moins rigoureux, les printemps plus froids avec trop souvent des gelées très tardives qui brûlent les fleurs de nos arbres fruitiers, des pluies trop abondantes ou des périodes de sècheresses trop longues, bref comme disent nos anciens, c’est plus ce que c’était !

Des variétés tardives une bonne alternative

Selon les espèces, il existe des variétés hâtives ou tardives, qui donnent leurs fruits très tôt ou très tard dans la saison.
Pour mettre toutes les chances de notre côté pour avoir de bonnes récoltes, nous allons devoir opter pour des fruitiers plus tardifs, donc qui fleurissent un mois ou deux après les autres, le but étant qu’ils échappent aux fortes gelées d’avril-mai. Faites-vous aider d’un pépiniériste ou lisez bien les chromos, étiquettes apposées sur chaque arbre. Les périodes de fructifications y sont inscrites.

On plante tout l’hiver

C’est la pleine période de plantations d’arbres et d’arbustes et ce jusqu’en mars-avril selon s’ils sont vendus:
- En racines nues : plantations jusqu’en mars
- En mottes : plantations jusqu’à la mi-avril
- En conteneurs : jusqu’à fin avril. Il est possible de planter les végétaux en conteneurs toute l’année mais c’est mieux de le faire avant la sortie des feuilles.
Les sols humides de l'hiver sont plus propices à l’enracinement.

N’oubliez pas que la bonne reprise d’un arbre dépend à 99.9% des arrosages hebdomadaires!

Sophie Bernard