La piétonnisation de Rouen est-elle en marche ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Théo Thomas .

C'était l'un des projets de campagne du maire de Rouen Nicolas Mayer-Rossignol : après la rue du Gros Horloge, une nouvelle artère du centre-ville privilégie les piétons.

Après la rue du Gros-Horloge, il y a 50 ans, c'est au tour de la rue Jeanne d'Arc de devenir piétonne. Depuis janvier, cet axe central, reliant les quais de Seine à la gare, est devenu une zone de rencontre.

Priorité aux piétons 

La vitesse des automobilistes est limitée à 20 km/h dans la rue et les piétons sont prioritaires sur les véhicules. Ces derniers sont autorisés à se déplacer sur la chaussée, mais sans y stationner.

Cette zone de rencontre est marquée par des panneaux signalant l'entrée et la sortie de la zone. 

Des aménagements supplémentaires à venir

D'autres signalisations sont attendues dans les prochaines semaines. Des panneaux plus larges et plus visibles vont être installés. De la végétation et des bancs sont également prévus.

Enfin, les fresques artistiques de l'artiste InkOj sont venues colorer la chaussée de la rue Jeanne d'Arc. Ce nouveau type de marquage représente un investissement de 110 000€ pour la mairie de Rouen. 

L'argument d'attractivité avancé par la mairie de Rouen

Le but de ces aménagements et de cette piétonnisation progressive est de rendre plus attractif le centre-ville. 

"A chaque fois que l'on piétonnise une rue, cela fonctionne très bien [...]. Tout le monde s'approprie la rue [Jeanne d'Arc] parce qu'on voit bien qu'elle est au cœur d'un plateau piétonnier et que l'on doit plutôt aller vers une piétonnisation"

Nicolas Mayer-Rossignol, maire PS de Rouen (Seine-Maritime)

Pourtant, cette décision ne fait pas l'unanimité parmi les Rouennais. De nombreux commerçants de la rue Jeanne d'arc craignent une perte de chiffre d'affaires à l'avenir. "Il y a des clients qui partent avec 5/6 valises en même temps. Là c'est compliqué et on risque de perdre ce genre de clientèle", explique une maroquinière. 

Le maire de Rouen envisage de piétonniser d'autres axes de la ville dans les prochains mois. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité