Le maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol, révélation politique de l'année selon "Le Trombinoscope"

Nicolas Mayer-Rossignol s'est vu décerner le prix de la révélation politique de l'année 2023 par la revue "Le Trombinoscope". Il avait notamment été au devant de la scène pendant la course pour remporter la tête du Parti socialiste.

Le maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol, a reçu le prix de "révélation politique de l'année" 2023, décerné par Le Trombinoscope. La récompense lui a été remise à l'occasion d'une cérémonie organisée à l'Assemblée Nationale le 15 février 2024.

Une élection interne pour une visibilité nationale

Chaque année, la revue "Le Trombinoscope" récompense des élus qui ont marqué la vie politique. Nicolas Mayer-Rossignol, bien connu dans la région a éclos sur la scène politique nationale à l'occasion de l'élection du nouveau Premier secrétaire du Parti socialiste. 

En janvier 2023, le maire de Rouen se présente au 80ème congrès du PS pour en devenir le premier secrétaire. Au terme d'un psychodrame, durant lequel Nicolas Mayer-Rossignol et son concurrent Olivier Faure, dénoncent des irrégularités dans le scrutin, le Normand est finalement nommé Premier secrétaire délégué du PS

S'il n'a pas réussi son pari de ravir la tête du Parti socialiste, Nicolas Mayer-Rossignol se fait un nom en devenant numéro 2.

À la tribune, lors de la remise des prix, Nicolas Mayer-Rossignol a chaleureusement remercié son équipe, rappelant que l'engagement des élus est un combat de tous les jours. "Non, nous ne sommes pas tous pourris", a-t-il déclaré.

L'élu normand est aussi revenu sur son match qui l'a opposé à Olivier Faure. "Il y a la défaite et l'échec. Et ce n'est pas la même chose. J'ai souhaité m'engager, peut-être sur des cendres [ndlr : le PS], pour faire renaître quelques épines, et peut-être un jour une rose", a résumé le maire de Rouen.

Le maire de Rouen, socialiste hors les murs de la NUPES

À l'Assemblée Nationale, "NMR" en a profité pour rappeler les fondamentaux de ses convictions politiques : "Nous avons besoin d'une gauche républicaine, on a besoin d'une gauche qui n'a pas peur de dire que les si réformes sont injustes en termes de retraite, c'est une connerie. [...] Le premier des devoirs que nous avons vis-à-vis du peuple : c'est la sincérité."

Le maire de Rouen, sans le dire explicitement, réaffirme sa ligne, hors des clous de la NUPES et sans compromis avec La France Insoumise.

C'est l'honneur de la gauche républicaine de savoir condamner les violences, sans les justifier mais en essayant de les expliquer et d'en trouver les causes. C'est aussi expliquer que l'écologie ne veut pas dire la décroissance. C'est aussi une façon de dire que quand le coeur de nos engagements est convoqué un 7 octobre [ndlr : date de l'attaque du Hamas en Israël], on ne failli pas, on n'a pas peur des mots, on n'hésite pas à qualifier de terroriste ce qu'il est. Enfin, nous avons la conviction qu'à gauche aussi, on peut être pro-européen.

Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen, prix de la révélation politique de l'année 2023

LCP

Le maire de Rouen a remercié le jury, présidé par le journaliste Christophe Barbier, de lui avoir décerné le prix de "révélation politique de l'année". Il y voit un encouragement à ce qu'une nouvelle génération de femmes et d'hommes politiques émerge au premier plan.