Lubrizol : un député à l'écoute de ses concitoyens victimes

Publié le Mis à jour le

Face à l'inquiétude de leurs concitoyens, certains élus de la région ont décidé d'ouvrir une permanence comme Hubert Wulfranc. Le député communiste de Seine Maritime était à la mairie du Petit-Quevilly ce vendredi pour recueillir des témoignages sur les conséquences de l’incendie. 

Exprimer les ressentis, les craintes et surtout obtenir des réponses précises aux interrogations qui se posent après l'incendie de Lubrizol. C'est l'espoir qui reste maintenant aux habitants du Petit Quevilly et ils ont trouvé un lieu pour le partager. 

Ce vendredi 18 octobre, ils étaient ainsi près d'une vingtaine à avoir franchi les portes de la mairie pour rencontrer le député Hubert Wulfranc. L'élu de la 3ème circonscription avait tenu à organiser ce rendez-vous, capital pour lui en ces moments difficiles et de nombreuses personnes s'y sont rendus avec empressement pour y expliquer leurs doutes et leurs attentes sur la vérité des faits. 

Toutes ces informations et ces demandes, Hubert Wulfranc va ensuite pouvoir les communiquer à la mission d'information parlementaire créée par l'assemblée nationale. Mais pour le député, ces rencontres permettent surtout de libérer la parole des administrés.

"Une parole qu'il faut aller chercher sur le terrain." 

 
Un député ouvre une permanence spéciale Lubrizol ©France 3 Normandie

En plus des parlementaires, les sénateurs vont eux aussi mener une enquête qui durera au maximum 6 mois.  

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité