Meurtre des jardins de l'Hôtel de Ville de Rouen : 12 ans de prison pour le mineur jugé en audience criminelle

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Moiroud-Musillo
L'entrée de la salle d'audience criminelle au Palais de justice de Rouen.
L'entrée de la salle d'audience criminelle au Palais de justice de Rouen. © F. Nicolas / France Télévisions

Accusé du meurtre d’un homme de 46 ans en septembre 2019, un jeune homme de 17 ans comparaissait depuis le mercredi 24 novembre 2021 devant le Tribunal pour enfants de Rouen. Il a été condamné à 12 ans de réclusion ce vendredi.

Le premier accusé jugé pour le meurtre des jardins de l'Hôtel de Ville de Rouen a été condamné à 12 ans de réclusion vendredi 26 novembre 2021. 

La Procureure avait requis 18 années d'emprisonnement ce vendredi matin. 

A l'issue du verdict, la famille de la victime a déclaré son amertume et sa colère face à une peine jugée trop légère.

Il l'a torturé quand-même ! 12 ans, c'est quoi 12 ans ? Heureusement, il a un suivi psychiatrique après. Mais c'est que 12 ans. Je trouve ç a injuste. Ce n'est pas normal. Ce n'est pas payer cher pour perdre quelqu'un de sa famille.

Céline, sœur d'Olivier

Pour sa part, la défense ne souhaite pas faire appel d'une peine juste selon elle.

Cette peine reste une peine lourde, il ne faut pas l'oublier. On parle quand-même de 12 ans de réclusion criminelle. N'oublions pas que le mineur qui a été jugé n'avait que 15 ans à l'époque des faits. C'est presque une peine égale au nombre d'années qu'il a vécu à ce moment-là.

Maître Laura Kalfon, avocate de l'accusé

Le procès a démarré mercredi 24 novembre à huis-clos dans une ambiance lourde. L'accusé était agité.

Un meurtre qui remonte à septembre 2019

Ce jeune garçon, âgé de 15 ans au moment des faits en 2019, venait de passer la soirée avec une demi-douzaine d'autres individus. Soirée pendant laquelle ils ont agressé trois personnes dans les rues de Rouen.

Le groupe se sépare aux abords de l’hôtel de ville. Le jeune homme reste alors avec une de ses connaissances. C’est à ce moment que tout bascule. C’est dans cette nuit du 9 au 10 septembre 2019, qu'Olivier a été battu à mort, alors qu’il traversait les jardins de l’hôtel de ville de Rouen.

Ce second de cuisine est retrouvé mort, dénudé, sans téléphone, volé par les auteurs du massacre. Ce vol aurait été présenté comme le motif de l’agression par les deux accusés.

Un suspect connu pour ses fugues de centre éducatif

Le jeune homme a mis en difficulté les enquêteurs et l’institution judiciaire depuis ce mois de septembre 2019. Connu pour avoir séjourné dans de nombreux foyers différents, il s’était échappé deux fois du centre éducatif fermé de Mulhouse. Sa dernière escapade date d’avril 2021, un seul jour après son arrivée. Il s’était rendu de lui-même au commissariat de Rouen en septembre dernier pour expliquer ce qu’il s’était passé le soir du drame.

Ni lui, ni son acolyte n’assument avoir porté les coups mortels à la victime.

Le second mineur, sera lui aussi jugé pour sa part, devant la cour d’assises des mineurs. La date du procès n’est pas encore connue. Quant aux autres majeurs concernés par les agressions dans la soirée, ils sont eux mis en examen pour « vol avec violences en réunion ». Ils seront jugés au Tribunal Correctionnel de Rouen.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.