Le parquet d'Évreux réclame la levée de l'immunité de Nicolas Bay

Publié le
Écrit par A.P. avec AFP
Sa vidéo tournée devant une mosquée près d'Evreux avait fait l'objet de plusieurs signalements.
Sa vidéo tournée devant une mosquée près d'Evreux avait fait l'objet de plusieurs signalements. © VALENTINE CHAPUIS / AFP

Nicolas Bay, tête de liste du Rassemblement national aux élections régionales en Normandie, député européen et porte-parole de Marine Le Pen lors de la présidentielle en 2021, est visé depuis le mois de mai par une enquête pour provocation à la haine raciale. Le parquet d'Evreux (Eure) demande la levée de son immunité parlementaire.

Le parquet d'Évreux a demandé jeudi 25 novembre 2021 la levée de l'immunité parlementaire du député européen (RN) Nicolas Bay, visé par une enquête pour provocation à la haine raciale.

"J'ai saisi le parquet général d'une demande de mise en oeuvre de cette procédure de levée d'immunité", a précisé à l'AFP la procureure de la République d'Évreux Dominique Puechmaille, confirmant une information du journal en ligne normand Le Poulpe.

Le parquet général de Rouen a lui indiqué à l'AFP avoir transmis "une demande
de mainlevée" au ministre de la Justice. D'après Le Poulpe, Nicolas Bay a refusé cet automne de se rendre à une convocation des policiers chargés des investigations. Contacté jeudi soir par l'AFP, la tête de liste du Rassemblement national aux dernières élections régionales en Normandie n'a pas donné suite dans l'immédiat.

Une enquête visant l'eurodéputé RN avait été ouverte en mai suite à un signalement et une plainte après la diffusion d'une vidéo tournée devant le chantier d'une mosquée près d'Évreux.

Une enquête pour provocation à la haine raciale

Le 5 mai dernier, le candidat du Rassemblement national aux Régionales en Normandie, Nicolas Bay, était en déplacement dans le secteur d'Evreux. Au programme, visite d'un commissariat, tractage sur le marché mais aussi passage par le chantier d'une mosquée à Guichainville afin de tourner une vidéo de 44 secondes dénonçant "des paysages normands défigurés" et "l'islam politique qui se propage partout en France et ici même en Normandie". Cette vidéo a ensuite été postée sur la page Facebook. Elle est aujourd'hui toujours en ligne.

Cette vidéo avait fait l'objet de plusieurs signalements, à commencer par celui de la grande mosquée de Paris qui a porté plainte. Les élus du groupe d'opposition de gauche au conseil municipal d'Evreux avaient également adressé un courrier au procureur d'Evreux pour signaler et dénoncer cette vidéo.

Suite à ces signalements, le Parquet d'Evreux avait décidé d'ouvrir une enquête pour provocation à la haine raciale visant la tête de liste RN aux Régionales en Normandie, Nicolas Bay. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.