REPLAY - Municipales 2020 à Bois-Guillaume : ce qu'il faut retenir du débat

France 3 Normandie vous fait vivre la campagne des municipales 2020. Revoir le débat du second tour sur les enjeux à Bois-Guillaume (Seine-Maritime) en présence des trois candidats.
Revoir le débat du second tour des municipales à Bois-Guillaume
Revoir le débat du second tour des municipales à Bois-Guillaume © Amandine Pointel / France Télévisions

Bois-Guillaume, sur les hauteurs de Rouen, aura un nouveau maire le 28 juin 2020. Gilbert Renard, le maire sortant (DVD) ne brigue pas un nouveau mandat, même s'il est présent en 10e position sur une des listes. En 2014 il avait été élu au premier tour avec 51,57 % des voix.

Lors du premier tour le 15 mars 2020, avant le confinement, Théo Perez avait créé la surprise en arrivant en tête avec 37,1% des voix, suivi de Marie-Françoise Guguin (DVD) avec 31,09% des voix. En troisième position, Philippe Couvreur avec 22,42%. Alain Ternisien (Modem) termine en quatrième position avec 9,44%. Sa liste ne pourra pas se maintenir au second tour. 

Revoir le débat

France 3 Normandie vous proposait jeudi 18 juin 2020, un débat de 40 minutes sur les municipales à Bois-Guillaume. Les candidats ont débattu notamment sur les questions d'urbanisme et d'équipements collectifs et publics. Une émission présentée par Frédéric Nicolas

 Les candidats présents au débat :

Pour voir le débat :


► Retrouvez ici et en un clic tous nos articles sur les élections municipales 2020 en Normandie

Un mot sur l'abstention au début de ce débat. 58.36% des Bois-guillaumais ne se sont pas rendus aux urnes pour voter le 15 mars dernier. Pour Théo Perez, arrivé en tête au premier tour avec 37,1% des voix : "Toutes les élections sont contextualisées. Il y a de manière générale une forte abstention dans nos élections. Ce sont les candidats qui ont un rôle à jouer."
Cette campagne est pourtant inédite puisque le maire sortant ne se représente pas. Longtemps ancrée politiquement à droite, la ville pourrait bien basculer à gauche."Le changement va stimuler les Bois-Guillaumais à se rendre aux urnes", indique Philippe Couvreur, tête de liste "L'audace d'agir enfin pour Bois-Guillaume"

Sur le papier, Bois-Guillaume est la cité idéale de la rive droite de Rouen, avec Mont-Saint-Aignan. Une ville plutôt cossue conseillée aux néo-habitants de l'agglomération en quête d'un certain cadre de vie... et ayant aussi un certain pouvoir d'achat.

Pourtant, pour certains candidats il manque encore certains éléments.

Il manque de l'énergie. Ce que les Bois-Guillaumais attendent est pourtant accessible. Un centre-ville, nous sommes sur une étude d'aménagement d'un grand parc urbain juste en face de la mairie. La volonté politique n'évolue pas.

Philippe Couvreur, (LREM) tête de liste "L'audace d'agir enfin pour Bois-Guillaume"

Une remarque qui semble irriter la candidate Marie Gugin, tête de liste "Marie Guiguin Bois-Guillaume" et première adjointe au maire sortant.  "Monsieur Couvreur avait quand même une délégation, à partir du moment où on a une délagation on est un peu aux manettes."

"J'étais dans une délégation qui s'appelle un placard, j'étais en charge des marnières, du recensement de la population et de l'approvisionnement des marchés", se défend le candidat arrivé en 3e position au premier tour.

Pour Théo Perez, tête de liste "Imaginons Bois-Guillaume" :

Il y a un cadre de vie singulier, on a de beaux espaces verts, une ville plaisante mais il y a des choses qui manquent, qu'il faut construire.

Théo Perez, (Divers) tête de liste "Imaginons Bois-Guillaume"

Le candidat de 29 ans souhaite notamment aménager une médiathèque sur la bibliothèque actuelle et propose "un plan nature en ville" : végétaliser les toitures, les façades, les cours d'école ou encore installer une ferme maraîchère bio.

Pour Marie Guiguin, en charge de l'urbanisme de l'équipe sortante, "la ville est particulièrement attractive car à proximité de Rouen et de la gare"

Mais selon Théo Perez : "On a l'impression qu'il n'y a pas eu de vision. On a besoin d'une ville qui ne fait pas que construire mais qui s'aménage." 

A-t-on vraiment besoin de construire ? On détruit des belles maisons pour construire des immeubles à tout prix

Théo Perez, (Divers) tête de liste "Imaginons Bois-Guillaume"

Les candidats

Philippe Couvreur, tête de liste "L'audace d'agir enfin pour Bois-Guillaume"
Philippe Couvreur, tête de liste "L'audace d'agir enfin pour Bois-Guillaume" © France Télévisons

Philippe Couvreur (LREM), 59 ans, tête de liste "L'audace d'agir enfin pour Bois-Guillaume" a déjà été maire, dans une petit commune rurale du Pays de Caux. Il a rejoint le mouvement En Marche en avril 2016. A Bois-Guillaume il veut "agir au plus près possible du terrain, en fédérant les énergies par un dialogue constructif", tout en souhaitant "travailler avec la Métropole dans un esprit d’ouverture".

 

Marie Guguin, tête de liste  "Marie Guguin Bois-Guillaume et vous"
Marie Guguin, tête de liste "Marie Guguin Bois-Guillaume et vous" © France Télévisions

Marie Guguin (DVD), tête de liste  "Marie Guguin Bois-Guillaume et vous" était première adjointe au maire sortant, Gilbert Renard. Cette proviseur de lycée est également vice-présidente du conseil régional de Normandie. Après le premier tour, sa liste a fusionné avec celle du MODEM d'Alain Ternisien, arrivé en 4e position avec 9,4%. Parmi les grands axes de son programme, elle défend la notion d'une "ville protectrice du patrimoine des Bois-Guillaumais, respectueuse du  cadre de vie et de l'environnement, maîtrisant les projets immobiliers pour ne plus subir les choix de la Métropole, tout en modérant la fiscalité."

 

Théo Perez, tête de liste "Imaginons Bois-Guillaume"
Théo Perez, tête de liste "Imaginons Bois-Guillaume" © France Télévisions

Théo Perez (Divers), tête de liste "Imaginons Bois-Guillaume". Ce jeune candidat (il aura 30 ans début juillet) a créé la surprise le soir du premier tour des élections municipales en arrivant en tête du scrutin avec 37,1%. Pour Bois-Guillaume, ce directeur financier dans une administration en région parisienne, défend un projet de transition écologique. Il est pour la concertation et l'écoute des habitants, et sa candidature se veut citoyenne et apolitique.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections