A Notre-Dame-de-Bondeville, les confiseurs sont des personnes handicapées

Sucre de pomme, oursons en guimauve, mendiants en chocolat...toutes ces douceurs sont confectionnées et aussi vendues en boutique par des travailleurs avec un handicap. 

La confiserie est un art délicat. Dosage des ingrédients, températures de cuisson et de travail du sucre. C'est aussi une spécialité qui émerveille.

A Notre-Dame-de-Bondeville, le laboratoire est installé dans un endroit fascinant, une ancienne filature de mèches à bougie. L'atelier du pré de la Bataille vient de déménager. Cette association existe depuis 1892. Elle accompagne des personnes ayant un handicap mental.

"La confiserie"  (devenue une marque) est l'un de ses 4 ESAT (établissement de service d'aide par le travail). 

On y fabrique, entre autres, un fleuron de la confiserie normande, le sucre de pomme. L'association avait eu la bonne idée de racheter le matériel et le procédé à la société Bras-Foucart qui abandonnait cette fabrication.

"On a une bonne ambiance. Ici, je suis bien !"
 
A L'atelier confiserie de l'ESAT de Notre-Dame-de-Bondeville
Reportage de Raphaël Deh et Olivier Flavien
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société solidarité gastronomie sorties et loisirs