• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Quand les morts s'entassaient dans l'aître Saint-Maclou de Rouen

© Richard PLUMET / France 3
© Richard PLUMET / France 3

Avant l'ouverture des grands cimetières en périphérie du centre-ville, un ossuaire a été édifié au pied de l'église Saint-Maclou

Par Richard Plumet

Une représentation visible de la mort

C'est un des monuments de Rouen. Un peu à l'écart de la cathédrale, pas toujours très bien indiqué, mais qui attire chaque année des centaines de visiteurs, parfois intrigués et intimidés par l'ambiance et le décor des lieux. Une grande cour entourée de bâtiments à colombages dont les poutres, sculptées, représentent la mort…

Il y a des os, des faulx, des pelles de fossoyeurs et des crânes. Preuve que dans le passé, à d'autres époques que la notre, celle du XXIe siècle, on  avait un rapport différent avec la mort et sa représentation.

VIDEO : Jacques Tanguy raconte (en 2012) l'histoire de l'aître Saint-Maclou
L'aître Saint-Maclou de Rouen
"Jacques Tanguy raconte" est une production France 3 Normandie. Réalisation : Richard Plumet. Montage : François Artu / Biplan-Rouen. Mixage : Loïc Louvel / Quasar-Rouen. Images : Thierry Lacheray,Jean Letellier et archives France 3 Rouen. Photos des poutres de l'aître : R.Plumet). Musique : Yoann Le Dantec "Daydream" et "The final conquest" sur disque KOK 2312 Universal Publishing Production Music - France 3 Normandie

Un ossuaire, une école et un centre d'art

La création de l'aître Saint-Maclou remonte au temps où les cimetières de "la ville aux cent clochers" (cimetières qui étaient, comme dans les villages, placés autour des églises) étaient devenus trop petits. Et surtout après les milliers de morts de l'épidémie de peste de 1348…

Conçus pour être un ossuaire, les bâtiments ont ensuite été longtemps une école. La dernière en date étant celle des Beaux-Arts.
Les étudiants étant partis (en 2014) sur les hauteurs, la ville de Rouen (qui y organise régulièrement des spectacles) envisage de transformer les lieux.

Plusieurs projets existent, dont celui de transformer l'ensemble en un centre d'art et d'artisanat.

On ne sait pas encore si les arbres resteront, ni ce que deviendra la vitrine située à droite de l'actuelle entrée dans la cour, vitrine dans laquelle se trouve une mystérieuse momie…
© Richard PLUMET / France 3
© Richard PLUMET / France 3


© Richard PLUMET / France 3
© Richard PLUMET / France 3
© Richard PLUMET / France 3
© Richard PLUMET / France 3

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Johnny Clegg en concert pour les 10 ans du Mémorial de Caen

Les + Lus