A Rouen, 100 salariés du Centre hospitalier du Rouvray occupent l'Agence régionale de santé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Clé Arouche
Devant l'ARS ce mardi 17 avril
Devant l'ARS ce mardi 17 avril © France 3 Normandie

Depuis le mois dernier, ils se mobilisent pour dénoncer la surpopulation de patients au sein de leur hôpital ainsi que le manque d’effectifs. Une délégation avait rendez-vous ce mardi 17 avril en début d'après-midi avec la directrice de l'ARS. 

On se moque de nous. On nous ferme la porte au nez. Nous n'avons pas obtenu satisfaction donc nous restons.

La déclaration est signée Jean-Yves Herment, secrétaire de section CFDT, qui parle au nom de l'intersyndicale. L'occupation est pacifique et se veut sans dégradation.


Des salariés en colère prêts à durcir le mouvement


Reçus en délégation en début-d'après midi, les salariés du Centre hospitalier du Rouvray réclament notamment : 

  • la création d'une unité d'hospitalisation pour mineurs,
  • la création de 197 postes toutes professions confondues.
La seule avancée qui leur a été proposée, d'après le représentant syndical, c'est la création éventuelle d'une unité pour détenus, d'ici à deux ans.

Concernant les postes supplémentaires, toujours d'après Jean-Yves Hermaent, la directrice de l'ARS a évoqué une situation pire dans d'autres villes de France. 

Nous pensions que leur marge de négociation était plus importante.

conclut Jean-Yves Herment.

Une nouvelle assemblée générale des salariés du CH Rouvray a lieu ce jeudi 19 avril pour décider de la suite de la mobilisation. Un durcissement du mouvement est envisagé.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.