A Rouen, une action militante de la CGT portuaire contre la réforme des retraites

Depuis 6 heures 30 lundi 6 janvier, des personnels portuaires filtrent la circulation à l'entrée du grand port maritime de Rouen. Ils protestent contre le projet de réforme des retraites. 

Un des engins bloquant l’accès au siège du port de Rouen (Seine-Maritime).
Un des engins bloquant l’accès au siège du port de Rouen (Seine-Maritime). © M. Libert / France Télévisions
Quelques dizaines d'ouvriers dockers et de personnels du port de Rouen ont installé un barrage filtrant sur le quai de Boisguilbert au niveau du siège du grand port maritime. La CGT portuaire insiste qu’il s'agit d'une action militante et non d'une grève, pour commencer l'année en douceur. Le mot d'ordre concerne d'ailleurs les 7 grands ports maritimes français dont celui du Havre. 

Le mécontentement concerne le projet de réforme des retraites. Certains métiers sont reconnus pour leur pénibilité. Mais cela pourrait changer avec la fin des régimes spéciaux. 
 

Dans nos professions, la vie des dockers ou des portuaires est écourtée de huit ans. Aujourd'hui, M. Macron et son gouvernement nous demandent avec cette réforme, de travailler plus longtemps et pour percevoir une pension moins importante".
Fabrice Lottin, secrétaire général CGT au Grand Port Maritime de Rouen

A Rouen, une action de la CGT portuaire contre la réforme des retraites ©12/13 Normandie

Les manifestants distribuent des tracts pour rallier la population à leur action. Le préavis a été déposé pour 48 heures, avant la grande journée de mobilisation du 9 janvier 2020. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie ports transports transports maritimes