• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

A Rouen, une cinquantaine d’étudiants étrangers sont sans logement

© Stéphane L'Hote
© Stéphane L'Hote

Nous sommes allés à la rencontre de plusieurs étudiants étrangers qui sont obligés de trouver des solutions alternatives ou dormir parfois dans la rue pour suivre leurs études à Rouen.

Par MR

A Rouen et dans son agglomération, une cinquantaine d’étudiants étrangers se retrouve sans logement depuis la rentrée. Ce dysfonctionnement résulte d’une augmentation du nombre d’étudiants extra-communautaire : 2100 contre 1000 en 2018 et le CROUS ne peut répondre favorablement à tous les jeunes :

Tout est complet ! Il peut avoir des logements vacants pour des étudiants qui ont fait leur réservation mais qui ne sont pas arrivés. On ne peut pas prendre le risque pour l’instant de donner ces logements à des étudiants qui sont en attente. On a des désistements tout au mois de septembre, au fur à mesure on prend sur la liste d’attente des étudiants internationaux. Virginie Catherine, Directrice CROUS Normandie

Ces étudiants étrangers viennent tous les jours au CROUS pour tenter d’obtenir un logement et des conditions de vie compatibles avec leurs études.
© Stéphane L'Hote
© Stéphane L'Hote
© S. L'Hote
© S. L'Hote
 

Je dors la nuit dans la gare de Rouen Mokraane Sadouk, étudiant en licence informatique

On est dans une situation alarmante. Je suis en France depuis 20 jours, je n’ai pas de chambre je suis hébergé par un ami. Adel Ainouche, étudiant en licence de Lettres


21/09/2019_étudiants étrangers sans logement à Rouen

A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Bern lance les Journées du patrimoine - septembre 2019

Les + Lus