Rouen : un médecin décédé lègue sa collection au Musée des Beaux Arts, les tableaux remis en état avant d’être exposés

Le musée des Beaux-Arts de Rouen (Seine-Maritime) vient de recevoir le legs de tableaux provenant de la collection privée d’un médecin rouennais décédé. Pour exemple, Chagall, Buffet, Marquet… Les peintures sont en cours de restauration avant d’être exposées pour les journées du patrimoine.

Lunettes loupes, lampe torche, outils de précisions... Dans l’atelier de restauration du Musée des Beaux Arts de Rouen, à l'abri des regards, trois restauratrices indépendantes agrées des "Musées de France", sous le contrôle scientifique et technique de la Direction des Affaires Culturelles de Normandie et du service des Musées de France, interviennent sur une collection de peintures tout juste arrivée au musée. Parmi eux, de grands noms : Chagall, Buffet ou encore du Marquet. Des trésors qui ont vécu pendant des années dans la maison d’un médecin rouennais et de son épouse, tous deux amoureux d’art. Lucien Baudoux, décédé en 1989, avait indiqué sur son testament vouloir léguer sa collection après sa mort et celle de sa femme. 

Une centaine d'œuvres léguées

31 peintures, de la faïence de Rouen ou encore des objets d’orfèvrerie… en tout, une centaine d'œuvres ont été léguées. La Réunion des Musées Métropolitains Rouen-Normandie les a accueillies dans ses réserves en juin dernier, après le décès de Simone Baudoux, épouse du médecin. “Nous avions obtenu, après la mort du docteur Baudoux, ce que nous appelons un don sous réserve d’usufruit”, nous explique Florence Calame-Levert, conservatrice en chef du patrimoine en charge des collections d’art moderne et contemporain au musée de Beaux Arts. “Cela signifie que les œuvres restent au bénéfice de sa veuve jusqu’à sa mort.”

Les peintures en cours de remise en état 

Les tableaux, qui datent du 19e et 20e siècle, sont actuellement observés et remis en état de présentation muséale par trois restauratrices indépendantes. Des diagnostics sont effectués sur chaque tableau. 

Les œuvres sont plutôt en bon état, c’est une chance de travailler sur cette collection.

Stéphanie Martin, mandataire pour la restauration des 31 peintures. 

Après constat d’état, les peintures sont refixées si besoin, dépoussiérées et décrassées au revers et sur la face. "Ce sont des étapes importantes, indispensables et délicates. Certains tableaux devront être restaurés de manière plus fondamentale dans un second temps", explique Stéphanie Martin.

La restauration des œuvres se fait sur le principe fondamental en restauration de “réversibilité”. Cela signifie que les retouches doivent pouvoir s’enlever facilement sans altérer la matière originale. “Le restaurateur doit toujours rester dans le respect de la matière et de l'œuvre", poursuit Stéphanie Martin. 

A découvrir pour les journées du patrimoine

La collection Baudoux vient ainsi enrichir les collections permanentes des musées de la Métropole Rouen Normandie dont l’accès est gratuit. Elle sera sera exposée dans une pièce dédiée du musée des Beaux-Arts de Rouen et sera dévoilée le 17 septembre prochain à l’occasion des journées européennes du patrimoine. Ces dernières auront lieu les 18 et 19 septembre 2021. L'exposition sera visible jusqu'au 8 novembre.

Infos pratiques :

Exposition jusqu’au 8 novembre au Musée des Beaux-Arts de Rouen

Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie
Esplanade Marcel Duchamps
76000 ROUEN

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musée des beaux arts culture musée insolite