Rouen : un nouveau dock flottant est arrivé pour remplacer l'ancien, mis en service en 1927

Pour maintenir les activités de réparation et d'entretien des navires en Seine-Maritime entre Paris et Le Havre, le port de Rouen a acheté un nouveau dock flottant. Venant de Brest, l'imposant convoi a remonté la Seine pour arriver le 1er septembre 2021 en aval du bassin Saint-Gervais.

Il a fallu interrompre la circulation des navires dans la vallée de la Seine pour permettre en toute sécurité la remontée jusqu'à Rouen d'un gros engin flottant de 37 mètres de large et de 180 mètres de long.

Le 1er septembre 2021, le nouveau dock flottant du port de Rouen était enfin amarré à quai après un périple de plusieurs milliers de kilomètres.
Ce nouvel équipement était très attendu car il est destiné à remplacer l'ancien dock rouennais qui date de de 1927, venu du port allemand de Hambourg au titre des dommages de guerre à la fin du premier conflit mondial ( ►Lire plus bas).

En forme de U, cet étrange bateau peut, comme un sous-marin, plonger dans l'eau pour permettre à des navires qui ont besoin de travaux, de venir se positionner au centre du "U". Puis, on fait remonter le tout, et la coque du navire à réparer se retrouve à sec.

Indispensable pour l'activité portuaire et la navigation en Seine, le remplacement de l'ancien dock s'est fait par l'achat d'un modèle d'occasion fabriqué en 2014 en Turquie, vendu par une société d'Abou Dabi aux Emirats Arabes Unis.
Trop large pour passer par le Canal de Suez, le dock a été chargé en biais sur le Hawk, un impressionnant navire semi-submersible spécialisé dans le transport de cargaisons volumineuses.

Parti du Golfe Persique, le Hawk a contourné l'Afrique en passant le Cap de Bonne Espérance puis a remonté plein Nord jusqu'à Brest où le colis a été débarqué le 8 juin. En Bretagne, le dock a été entièrement révisé, décapé et repeint. Un système de récupération des eaux souillées spécialement conçu  par les services techniques du port de Rouen pour éviter la pollution lors des chantiers de réparation navale a été installé.  

Fin août, tiré par un remorqueur, le dock a quitté Brest par la mer en direction du Havre, puis il a entamé la remontée de la Seine avec l'assistance de deux remorqueurs.

C'est important pour les grands ports  d'avoir des endroits dédiés à la réparation navale car il y a une flotte importante de navires sur la Seine et cette flotte a besoin d'entretien régulier.
Donc, c'est nécessaire d'avoir de genre d'outil."

Pascal Gabet,
directeur général délégué d'HAROPA - Port de Rouen

A Rouen, des travaux d'installation d'équipements restent à réaliser avant une mise en service prévue en 2022 dans le bassin Saint-Gervais.

Quant à l'ancien dock flottant, il sera déconstruit après le démontage de tout le matériel pouvant encore servir, comme les treuils. Le pupitre de commande avec ses manettes et ses cadrans en laiton du début du XXe siècle sera soigneusement démonté et conservé comme élément historique.

Un vestige de la guerre de 14 !

Le dock flottant qui est actuellement en service dans le port de Rouen date de 1927 et a été construit à Hambourg. A la fin de la guerre de 1914-1918, les Français ont obtenu des Allemands ce que l'on appelle des "dommages de guerre". Une sorte de réparation, de  compensation, pour les pertes subies.

A la fin de la première guerre mondiale, en 1919, avant le traité de Versailles le sabordage de la flotte allemande à Skapa Flow  près de l'Ecosse n'a pas permis à la France de "récupérer" les navires escomptés.

C'est ainsi, qu'à la place, des équipements portuaires allemands furent pris par les Alliés et que quatre docks flottants arrivèrent opportunément à Rouen où depuis la fin du XIXe siècle, les gestionnaires du port étudiaient le projet de construction d'une (coûteuse) forme de radoub. Le port de Rouen se porta donc candidat pour "accueillir" quatre docks flottants de fabrication allemande qui furent acheminés jusqu'aux chantiers navals de Petit Couronne.

Sur les quatre, le plus volumineux, livré en 1927, fut agrandi en 1932 et continua de servir aux Chantiers de Normandie. Puis, et alors que les trois autres furent démolis, il a été installé en 1989 dans le bassin Saint-Gervais de Rouen.

VIDEO : présentation (en 2018) du vieux dock flottant du port de Rouen

Une technologie vieille d'un siècle

Le dock flottant du port de Rouen est une antiquité qui fonctionne toujours et qui continue de remplir (avec de plus en plus de difficultés) sa mission. Avec ses 150 mètres de long et plus de 25 de large, il peut accueillir des bateaux faisant jusqu'à 10.000 tonnes et 7 mètres de tirant d'eau. Il est équipé de deux grues mobiles de 10 et 15 tonnes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ports économie transports transports maritimes