Super Mamie France : qui est Marie-Agnès, l’ambassadrice de la Normandie "redoutable et qui déménage" ?

Publié le

Une mamie a toujours une place particulière dans la vie de chacun. Mamie confidente ou mamie gâteau, l’élection de Super Mamie France leur rend hommage, ce dimanche 27 novembre à Nice. Et c’est Marie-Agnès Justin qui représentera la Seine-Maritime. Portrait.

Pas besoin d’avoir une cape pour endosser le rôle de super mamie. Marie-Agnès, 56 ans, compte bien faire honneur à la Normandie et tenter de remporter l’élection de Super Mamie France 2022. Le concours se veut une déclaration d’amour des proches à leur héroïne. La famille de la quinquagénaire est d’ailleurs excitée de la voir fouler le podium du Palais de la Méditerranée, à Nice, ce dimanche 27 novembre. Extravertie et toujours de bonne humeur, c’est d’ailleurs sans surprise que Marie-Agnès représentera la région normande. Élue Super Mamie de Seine-Maritime en février dernier, elle voit le concours comme un nouveau défi.

 

Une mamie qui détonne

Un défi qu’elle n’a pas hésité longtemps à relever. Et c’est Micheline Le Berthier, nulle autre que Super Mamie Seine-Maritime 2019, qui lui a proposé. Cette dernière a repéré notre candidate aux cheveux auburn, au cours d’un concert de Noël. « Elle déménage, elle est redoutable. Il faut qu’elle participe au concours ! », a-t-elle suggéré. Marie-Agnès n’a pas réfléchi bien longtemps avant de se lancer. Il faut dire que cette grand-mère qui habite Robertot, est super active et enchaîne les occupations. Assistante administrative au sein de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, elle est aussi cheffe de chorale. La musique étant sa première passion, elle a créé une chorale dans son village et au travail « pour apporter un peu de couleurs ». Ses proches sont unanimes, Marie-Agnès c’est 1,65 m de pitrerie. C’est une mamie qui détone alors l’occasion était toute trouvée.

Grâce aux petits défis, j’oublie la douleur et je garde la pêche.

Marie-Agnès Justin

Participer au concours, c’est aussi un moyen pour Marie-Agnès d’oublier un peu les problèmes du quotidien. La normande souffre d’une spondylarthrite ankylosante, autrement dit de rhumatismes chroniques et inflammatoires. Elle a aujourd’hui décidé d’arrêter les traitements lourds. « J’avance grâce aux petits défis et j’oublie la douleur. L’essentiel est de toujours garder la pêche ! », nous a-t-elle confié. Pour notre Super Mamie normande, le concours permet de penser à autre chose, mais pas que.

"Les mamies ce n’est pas ringard. On est active. On a toutes des activités, dans le bénévolat ou autre. On sait allier vie professionnelle et vie active."

Marie-Agnès Justin

Et c’est ça, qui l’a toujours animée. Cette envie de prouver aux autres qu’il ne faut pas se limiter et que tout est possible. En effet, Marie-Agnès a six enfants et quatre petits-enfants. Et une passion : le chant. En 2001, lorsque son dernier vient de naître, elle travaille au foyer rural de sa commune. Les critiques vont bon train, affirmant qu’elle ne pourra plus rien faire. En guise de réponse, elle crée sa chorale et prouve qu’on peut élever six enfants, gérer son travail et une activité annexe. Ce qui était un premier défi a fini par perdurer et aujourd’hui, Marie-Agnès considère la chorale comme son septième enfant.

 

Un message à ceux qu’on aime

 Elle espère donc bien séduire le public et le jury grâce au chant. Les sept candidates à Super Mamie France auront une minute et demie pour relever le challenge de leur choix. Marie-Agnès interprètera la chanson « On écrit sur les murs » – la version des Kids United. 

Ce qu’elle veut dire à ses proches, c’est qu’elle les aime. Selon elle, une super mamie c’est une mamie « qui transmet aux petits-enfants ses passions, ses valeurs ; qui passe des moments avec eux, qui leur apprend des tas de choses. » Être une super mamie, c’est être présente. Le concours sera également l’occasion pour les proches de rendre hommage à leurs mamies par des messages et autres surprises. Alors pour notre mamie normande, il ne faut surtout pas hésiter à participer à une telle compétition : « C’est un enrichissement personnel. On rencontre des gens alors même si je ne gagne pas, c’est une expérience qui mérite d’être vécue. »

Dès dimanche, 15 heures, le public pourra voter pour sa Super Mamie préférée sur la page Facebook de l’événement.

Après le concours, d’autres aventures attendent Marie-Agnès. « Des défis, je vais en trouver, je me fais confiance ! », assure-t-elle. Sa devise : ne jamais baisser les bras, toujours garder le sourire et rester positif.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité