Des camions bloqués pendant deux heures au sud de Rouen

Barrage filtrant au sud de Rouen le samedi 7 décembre 2019 en fin de matinée / © Olivier Journiat / France Télévisions (image extraite d'une vidéo tournée par un JRI)
Barrage filtrant au sud de Rouen le samedi 7 décembre 2019 en fin de matinée / © Olivier Journiat / France Télévisions (image extraite d'une vidéo tournée par un JRI)

Après un barrage filtrant, des dizaines de camions ont défilé sur l'autoroute A13 entre Les Essarts et le centre commercial de Tourville-la-Rivière 
 

Par Richard Plumet

Ils se sont regroupés ce matin (samedi 7 décembre 2019) aux abords de l'autoroute A 13, près de la sortie Oissel, au niveau du rond-point des "Colonnes".

La manifestation des transporteurs routiers a d'abord consisté dans la mise en place d'un barrage filtrant. Les camions étrangers ont été ainsi bloqués sur la file de droite. Les automobilistes, contraints de ralentir, étaient invités à prendre un tract distribué par les représentants de l'organisation patronale à l'origine de cette mobilisation.

Objectif : alerter le gouvernement (et l'opinion publique) sur le refus d'une augmentation du prix du gasoil de deux centimes d'euros par litre :

Les entreprises du secteur vont voir, une fois de plus, leur fiscalité alourdie. Le rabotage de deux centimes  du remboursement partiel de la TICPE se traduit pour les entreprises par une surcharge de 800 euros supplémentaires par camion et par an.
Le transport routier est méprisé par le gouvernement. Nous discutons depuis deux ans avec le ministère du Transport pour le financement des infrastructures, routières notamment, nous ne sommes  pas entendus, pas considérés…
Parmi nos propositions il y a une proposition d'éco-contribution à la charge du donneur d'ordre, seul le Sénat nous a entendus. On espère maintenant que le Gouvernement nous entendra.

- Philippe Bonneau du  syndicat OTRE


► A venir : la vidéo du reportage de la rédaction de France 3 Normandie   
 

Importants ralentissements sur l'autoroute

Après être restés à l'arrêt pendant deux bonnes heures, les camions (une trentaine) ont démarré et sont entrés sur l'A13.

Une "opération escargot" a ensuite été menée entre les sorties N°21 et N°23 occasionnant des bouchons dans le sens Paris-Caen, puis dans le sens Rouen-Paris.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus