Trois personnes gravement intoxiquées au monoxyde de carbone près de Rouen

Archives / © Richard PLUMET / France 3
Archives / © Richard PLUMET / France 3

A Caudebec-lès-Elbeuf (Seine-Maritime), une mère et son enfant ont été secourus par un parent, lui-même intoxiqué
 

Par Richard Plumet

Les pompiers de Seine-Maritime sont intervenus en fin de matinée ce mardi (31 décembre 2019) pour prendre en charge des personnes victimes d'un dégagement de monoxyde de carbone dans une habitation de l'agglomération elbeuvienne, au sud de Rouen, précisément rue Pasteur à Caudebec-les-Elbeuf.

Selon les pompiers, un homme a donné l'alerte, avant d'être à son tour intoxiqué.
 
 

Dans un hôpital parisien

Les trois victimes, une femme de 28 ans, son enfant de 3 ans et un homme de 50 ans ont été examinées par le médecin du SMUR d'Elbeuf puis, au vu de leur état, transportées en urgence absolue vers la région parisienne pour être placées dans un caisson hyperbare.

Il s'agit de l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine) où se trouve le seul caisson  hyperbare d'Ile-de-France, équipement qui permet de "traiter en urgence les patients intoxiqués au CO2, les embolies gazeuses, les accidents de plongée…" 

La Normandie n'a plus de caisson hyperbare depuis décembre 2012 : celui du Havre (le seul en Normandie) n'a pas été remplacé faute de budget. Les plus proches se trouvent maintenant à Lille, Brest et Garches. Citons aussi celui de Cherbourg, mais qui en tant que caisson militaire, est réservé à l'usage de la Marine Nationale.

A Caudebec-lès-Elbeuf, une enquête est en cours, mais selon les premières constatations des pompiers, les émanations de gaz toxique proviendraient d'une chaudière à gaz défectueuse.
 
Les dangers du monoxyde de carbone, des gestes simples pour les éviter
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus