Vis, placo, radiateurs, la longue liste des produits devenus rares à cause du manque de matériaux

Publié le
Écrit par Sylvie Callier
Le placo et les rails pour le fixer font partie des produits qui manquent
Le placo et les rails pour le fixer font partie des produits qui manquent © F. Destoc/ MaxPPP/ Le Télégramme

Les prix montent en flèche pour tout ce qui est nécessaire aux chantiers de construction et de rénovation. Plus 115% pour le simple PVC. Les délais d'achèvement deviennent incertains. Les professionnels normands s'organisent.

Pour fabriquer une chaudière, il faut de l'acier, de l'aluminium, du cuivre et des composants électroniques. La hausse des prix de ces matériaux est aujourd'hui de 106% pour l'acier, 49% pour l'aluminium, 37% pour le cuivre. (source : CCI de Normandie)

Les cartes électroniques fabriquées en Asie, elles, manquent sur le marché mondial. Au point de contraindre la fermeture temporaire d'usines automobiles, comme Renault Sandouville. 

Les chauffagistes normands doivent honorer les nombreux rendez-vous pour des révisions, remplacements de chaudières ou de radiateurs, poses de pompes à chaleur. 

Ils n'ont pas pu faire leur stock de pièces détachées et produits finis avant l'automne. 

"Il nous faudrait du stock surtout. Nous avons besoin d'avoir les chaudières et les pièces rapidement pour ne pas laisser les gens sans chauffage.  Avec certains confrères, dont on est proche, on essaie de s'entraider"

durée de la vidéo : 27sec
Benoit Mollien, directeur de Techniterm ©France Télévisions

Devis valables moins longtemps et pénalités de retard annulées

Les chantiers sont réorganisés. La CAPEB (confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) de Seine-Maritime ne constate pas encore d'arrêts complets dûs à la pénurie de matériaux.

Il manque des matériaux élémentaires comme le placo et les rails pour fixer les plaques.

Les artisans sont destabilisés par certains fournisseurs qui veulent réajuster le prix à la livraison et ne respectent pas celui de la commande.

Pour signaler les dérives et pacifier le secteur, le gouvernement a mis en place une comité de crise et nommé un médiateur.  Pour les chantiers commandés par l'Etat, les pénalités de retard ne seront pas appliquées si les problèmes d'approvisionnement sont avérés. 

Pour les chantiers chez les particuliers, l'Etat prolonge la date d'achèvement des travaux d'isolation et de chauffage aidés par le dispositif "coup de pouce".  La validité des devis, habituellement de 3 mois, pourrait être raccourcie. 

"Il faudrait limiter la durée de validité des devis à un mois. Les artisans peuvent essayer de faire des commandes groupées avec d'autres collègues pour négocier des meilleurs tarifs." 

durée de la vidéo : 35sec
Frédéric Bérard, CAPEB Seine-Maritime ©France Télévisions

Le manque de matériaux et de main d'oeuvre gâche le rebond de "l'après-Covid"

Les carnets de commande et chiffres d’affaires étaient en forte hausse au 1er semestre dans le secteur de la construction, selon le baromètre des affaires des CCI de Normandie. 

En Normandie, l'évolution de l'activité était de 37% au 2e trimestre d'après l'étude de conjoncture de la CAPEB, avec un record dans l'entretien-rénovation. 

Suite aux confinements, les envies d'amélioration de l' habitat ou d'achats de maisons à la campagne sont nombreuses. 

L'incertitude sur la durée des pénuries et hausses de prix pèsent sur la reprise dans le secteur de la construction-rénovation. La hausse des carburants s'ajoute à ce contexte. 

L’activité est toujours ralentie dans les pays sous-développés, peu vaccinés, qui fournissent des matières premières.

L'approvisionnement est aussi compliqué par l’embouteillage dans les ports pour décharger les porte-conteneurs et le manque de chauffeurs routiers pour acheminer les marchandises. 

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.