Tempête Aurore : des vents à 175 km/h, le bilan en Normandie

Publié le Mis à jour le
Écrit par JYG/Justine Saint-sevin
Tempête Aurore, Avranches, 21 novembre 2021
Tempête Aurore, Avranches, 21 novembre 2021 © N.Dalaudier, France Televisions

Les rafales de la tempête Aurore, certaines relevées à plus de 150km/h ont éprouvé les cinq départements normands dans la nuit de mercredi à jeudi. Les pompiers ont multiplié les interventions et le trafic SNCF a été fortement perturbé toute la journée.

La tempête Aurore, première tempête de l'automne et ses vents violents vous aura peut-être gardé éveillé de longues heures dans la nuit de mercredi 20 octobre à jeudi 21. Le Calvados, la Manche, l'Eure, la Seine-Maritime et l'Orne, placés en vigilance orange ont tous été secoués par de puissantes rafales. Certaines auraient été relevées à 175 km/h à Fécamp ou encore à 143 km/h à Granville. 

La tempête Aurore perturbe grandement le trafic SNCF

Les rafales ont provoqué d'importantes chutes d'arbres ou de branches sur le réseau SNCF, ce qui a provoqué l'arrêt des trains sur les grandes lignes Paris-Caen-Cherbourg, Paris-Rouen-Le Havre et Paris-Granville. Beaucoup d'usagers se sont retrouvés bloqués dans les gares et notamment à la gare Saint-Lazare.

En raison de nouvelles chutes d'arbres dans la matinée qui ont nécéssité l'intervention des agents de la SNCF équipés de tronçonneuses, la circulation des trains pourrait reprendre progressivement ce jeudi dans la soirée.

Sur les réseaux sociaux, les usagers de la SNCF témoignent des conditions de transport très difficile sur le réseau ferroviaire.

Encore des foyers privés d'électricité en Normandie

Malgré les efforts des 700 agents et sous-traitants d'ENEDIS, il restait encore ce jeudi à 17h près de 14 000 foyers privés d'électricité. 1 800 dans le Calvados, 5 300 dans l'Eure, 2 500 dans la Manche, 700 dans l'Orne et 3 600 en Seine-Maritime. Des renforts venus de Bretagne et du Nord-Pas-de-Calais sont attendus et le retour à la normale devrait intervenir au plus tard vendredi soir.

Des dégats un peu partout 

A Rouen, un arbre s'est couché sur plusieurs voitures sans faire de victime.

Toujours à Rouen, le vent violent a couché un vieux marronnier dans le jardin des plantes. 

Dans la Manche, les rafales ont été très violentes provoquant des dégâts sur les toitures notamment.

A Barneville-Carteret, l'effet conjugué de la tempête et de la marée a ramené un bateau de plaisance qui était au mouillage dans l'estuaire de la Gerfleur.

A Octeville-sur-Mer près du Havre, la tempête Aurore a fait des dégâts sur plusieurs pavillons. Toitures arrachées, cabanon éventré, trois foyers ont été évacués.

Il y a eu une rafale de vent très violente vers deux heures du matin. Quand je suis sortie, la moitié de la toiture était déjà partie

Le propriétaire du pavillon.

 

Je n'ai jamais vu ça. Dès que j'ai vu mon portail au sol, je me suis dit qu'il y aurait de la casse. Je peux vous dire que le vent quand il souffle comme çà, cela fait peur.

Le propriétaire du cabanon.

Un navire de pêche secouru cette nuit au large du cap de la Hève

Le navire de pêche Le kiff 2 a demandé une assistance à cause d'une voie d'eau et d'une avarie électrique alors qu'il se trouvait à neuf nautiques du cap de la Hève avec quatre personnes à son bord. De gros moyens ont été dépéchés sur place en raison des conditions de mer très difficiles avec des vents de force 10 sur l'échelle de Beaufort, soit entre 89 et 102 kmh. Le bateau a pu être sauvé et ramené vers le port de pêche du Havre, ainsi que les quatres hommes d'équipage. 

Des témoignages sur les réseaux sociaux

Beaucoup de normands témoignent avec des photos du passage de la tempête cette nuit et dans la matinée. Partout des dégats mineurs et souvent le soulagement de ne pas avoir trop souffert des fortes rafales de vent.

Les pompiers mobilisés en Normandie

Le passage de la tempête Aurore a mobilisé beaucoup de sapeurs-pompiers dès ce mercredi soir. Dans la Manche, plus de 200 interventions pour des arbres ou des branches tombées sur la voie publique ou des tuiles arrachées des toits. Plus de 70 pompiers ont été mobilisés. Dans le département de l'Eure, les pompiers sont intervenus à 154 reprises. Sept personnes, dont quatre blessés légers ont été pris en charge suite à quatre accidents de la route. En Seine-Maritime aussi, ils ont multipliés les sorties pour les mêmes raisons, plus de 230 au total ce jeudi midi. 335 pompiers ont été sollicités. Une équipe de plongeurs est notamment intervenue au port du Havre pour colmater un bateau. Enfin tôt ce matin sur la commune de Bordeaux-Saint-Clair près d'Etretat, un employé municipal s'est retrouvé bloqué sous un arbre alors qu'il tronçonnait. Il a été transporté dans un état grave vers le centre hospitalier de Fécamp.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.