Thomas Pesquet interviewé en direct avant son retour sur Terre

© Maxppp/MAXPPP
© Maxppp/MAXPPP

Le retour sur Terre de Thomas Pesquet est prévu vendredi 2 juin (et nous vous proposerons de le suivre en direct sur notre page Facebook). Ce mardi, il répond en direct aux questions de l'AFP.

Par L.A / AFP


Il aura passé près de 200 jours dans l'espace. Vendredi, l'astronaute français Thomas Pesquet quittera la Station spatiale internationale
en compagnie du Russe Oleg Novitski pour regagner la Terre, après un séjour à plein régime.

A son arrivée : on lui prélèvera un peu de muscle...prélèvement de sang, test cognitifs et autres...


Un coup de blues est-il possible après avoir quitté l'espace ?

Ma vie est sous contrôle ici. On a énormement d'aide pour réaliser cette mission. En arrivant on se retrouve peut être un peu tout seul. Il va falloir se réhabituer à des choses banales du quotidien. Après cette mission il y a peut être une baisse de motivation mais je retrouverais un challenge.


Prochaines vacances ?

J'ai une semaine de repos prévue à la fin du mois de juin.
Et après fin aout, j'espère partir en voyage. J'ai plein d'idées d'endroits où aller. Ce sera sans doute l'Australie ou la Nouvelle-Zélande.


Souvenir le plus fort ?

Le premier regard sur la Terre,...
le première sortie extra-véhiculaire.
Et les expériences scientifiques


Le moins bien dans l'espace, c'est ?

On s'habitue à tout.
La nourriture n'est pas formidable mais on est dans l'espace.
Les toilettes, mais c'est normal, on est dans l'espace.


Repartir rapidement, pour Mars peut-être ?

Notre programme spatial est dynamique et ambitieux. Il y aura des vols à faire. Moi je rêverais d'aller où personne n'est jamais allé. J'espère en faire partie mais si c'est pas moi tant pis mais je ferai mon possible pour rendre cela réel.
De toutes façons, je vais continuer de travailler au sein de l'Agence spatiale européenne.


L'espace vous a-t-il changé ?

Physiquement oui. Mais mon regard aussi a changé sur la planète.
De voir la planète et sa fragilité permet de se rendre compte à quel point il faut la protéger.
Ma conscience écologique qui était déjà existante a été exacerbée.



Thomas Pesquet redescend sur Terre ce vendredi - France 3 Normandie

L'astronaute européen et Oleg Novitski son collègue russe, équipés d'un scaphandre, prendront place dans un vaisseau Soyouz qui se désamarrera vers 10H50 GMT (12h50 heure de Paris) de l'ISS pour atterrir environ 3h20 plus tard dans les steppes du Kazakhstan. Pour l'occasion France 3 Normandie vous proposera de vivre en direct cette opération en direct sur notre page Facebook.




A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus