Thomas Pesquet se prête au jeu des questions-réponses avec une centaine de jeunes réunis à l'Académie des Sciences à Paris

Thomas Pesquet lors de sa deuxième conférence de presse / © France 3 Normandie
Thomas Pesquet lors de sa deuxième conférence de presse / © France 3 Normandie

Pour la deuxième fois depuis le début de sa mission, l'astronaute normand a répondu en direct de la station spatiale internationale aux questions posées cette fois par des jeunes. Au programme : la vie quotidienne mais aussi les expériences scientifiques menées par Thomas Pesquet. 

Par Emmanuelle Partouche

La conférence a débuté peu après 14h30 ce mardi 6 décembre. Pendant une quinzaine de minutes, Thomas Pesquet a tenté de répondre à toutes les interrogations qui lui ont été posées.

Interrogé sur la capacité des équipes à recycler les eaux usées dans l'ISS, l'astronaute a précisé que 85% des eaux usées étaient recyclées. Qu'il s'agisse de l'eau mais aussi de l'urine ou de la transpiration. "Tout est capté, filtré, traité. Ce qui est essentiel vu la difficulté de ravitailler l'ISS" a précisé Thomas Pesquet.

Un jeune a questionné le scientifique sur la façon dont on soigne une coupure ou une blessure dans la station spatiale internationale. "Les soins sont presque les mêmes que sur terre. Bien sûr, on ne pourrait pas faire une opération. Car avec l'apesanteur, si on ouvrait, le sang flotterait par exemple. C'est pour cette raison que les gens qui participent à cette mission sont sélectionnés et suivis sur terre par des médecins. A bord, nous avons une pharmacie et des médicaments. Nous sommes aussi formés aux premiers secours. En cas de problème plus grave, nous pouvons aussi soigner en lien avec les médecins sur terre. Et dans le pire des cas, nous sommes capables d'organiser un retour sur terre en 24 heures."

Interrogé sur ce qu'il voyait à travers les hublots de la station spatiale, Thomas Pesquet a répondu : "Nous voyons beaucoup de choses. La plupart des hublots sont tournés vers la Terre. Quelques-uns regardent vers l'espace. A travers les hublots tournés vers l'espace, nous voyons la lune, Mars et les étoiles, très fixes et très brillantes. Le ciel de nuit est magnifique. Il permet de nous rendre compte que cette planète bleue qui scintille, la Terre, est très isolée dans tout ce noir. Ca permet de prendre du recul et de prendre conscience qu'il faut entretenir la planète."

Voyez l'ensemble des questions posées à Thomas Pesquet par la centaine de jeunes réunis à l'Académie des Sciences dans cette vidéo 

2ème conférence de presse de Thomas Pesquet

A l'issue des questions, Thomas Pesquet a procédé à une visite du module Columbus, situé à l'avant et à tribord de la station spatiale internationale. C'est là que les expériences scientifiques de cette mission sont menées.

Visite du module Columbus par Thomas Pesquet







A lire aussi

Sur le même sujet

Festival Ouest Park au Havre

Les + Lus