Le trafic ferroviaire est toujours réduit entre Paris et la Normandie

De nombreuses fenêtres brisées par la glace doivent être remplacées. La SNCF ne dispose pas de wagons en nombre suffisant assurer un service normal. / © IP3 PRESS/MAXPPP
De nombreuses fenêtres brisées par la glace doivent être remplacées. La SNCF ne dispose pas de wagons en nombre suffisant assurer un service normal. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Cette semaine encore, la SNCF n'est pas en mesure d'assurer un service normal sur ses lignes Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Rouen-Le Havre. Les réparations des wagons endommagés pendant l'épisode neigeux de cet hiver semblent se prolonger...

Par Pierre-Marie Puaud

Sur sa page Info Trafic, la SNCF annonce laconiquement "un service commercial réduit" sur ses lignes normandes. Comme la semaine dernière, le nombre de wagons en état de circuler est insuffisant : "une partie de notre matériel roulant INTERCITÉS est toujours en réparation dans nos centres de maintenance".  
"La semaine dernière, nous avons visité le technicentre de Clichy où sont réparées les rames qui circulent vers la Normandie. On nous a dit qu'il y avait 48 fenêtres à changer", explique Nicole Grof, la présidente de l'association des usagers de la ligne Paris-Cherbourg qui n'est pas loin de penser que le stock de vitres neuves est déjà épuisé... "À mon avis, ce n'est pas fini..."

La semaine dernière, la SNCF avait déjà réduit son service en supprimant 27 trains chaque jour. "Et encore, bien souvent, les trains n'étaient pas complet. Il manquait des wagons", peste Nicole Grof. Cette semaine encore, les voyageurs n'auront pas l'embarras du choix...

Voici le service proposé du lundi 19 au jeudi 22 février :


  • Ligne Paris-Caen-Cherbourg


© SNCF
© SNCF
© SNCF
© SNCF



 

  • Ligne Paris-Rouen-Le Havre


© SNCF
© SNCF
© SNCF
© SNCF

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Esprit créateur(s), une expo à Bayeux et Lisieux où se mêlent religion et haute couture

Les + Lus