Un nouvel abandon : SMA fait route vers la Gadeloupe avec un bord de fuite du voile de quille arraché

© © J.M. Liot / DPPI / SMA
© © J.M. Liot / DPPI / SMA

Depuis plusieurs jours, Paul Meilhat et Michel Desjoyeaux ressentaient d'étranges bruits et vibrations à bord de SMA. Paul Meilhat a plongé sous le bateau vendredi en fin d'après-midi. Il a constaté que le bord de fuite du voile de quille était à moitié arraché. 

Par Marc Moiroud-Musillo

Cela faisait plus de 36 heures, que la vitesse de SMA était en moyenne inférieure de deux nœuds par rapport à celle de ses concurrents.  Paul Meilhat et Michel Desjoyeaux avaient senti et entendu des vibrations sous le bateau.

Vendredi 30 octobre à 17 heures (heure française), Paul Meilhat s’est résolu à plonger sous le bateau. Il a tout de suite constaté que le bord de fuite du voile de quille, une pièce de quelques centimètres de large en composite qui court sur toute la longueur du voile, était presque totalement arraché :
Transat Jacques Vabre : images du voile de quille abimé de SMA

Un choc quelques jours plus tôt avec un objet flottant pourrait expliquer l’avarie. La pièce n'étant pas structurelle, elle ne met pas en cause l’intégrité du bateau et les deux hommes ne sont pas en danger. Mais SMA n'est plus compétitif et le voile de quille doit être réparé avant la prochaine compétition de Paul Meilhat. 

L’équipage a donc décidé de faire route vers la Guadeloupe, distante d’environ 2000 milles. La déception est grande pour Paul Meilhat et Michel Desjoyeaux, car SMA faisait partie des quatre IMOCA échappés en tête. 

Suivre la course en direct ici.  

A lire aussi

Sur le même sujet

Telethon : portrait d un jeune myopathe près du Havre

Près de chez vous

Les + Lus