VIDÉO. Découvrez Honfleur vu par Eugène Boudin, le peintre "roi des ciels"

Publié le

"Je dois tout à Boudin", disait Claude Monet. À l'occasion des 150 ans d' "Impression soleil levant" qui donna son nom à l'impressionnisme, nous allons nous intéresser à ses précurseurs : on les nomme les peintres de Honfleur. Eugène Boudin est l'un de leurs chefs de file.

On le surnomme aussi le roi des ciels. Eugène Boudin était un enfant de Honfleur et c'est là qu'il a trouvé son sujet de prédilection, dans les couleurs toujours changeantes des horizons normands. Un ciel tourmenté qui fait le bonheur des peintres depuis près de 200 ans.

Une émission présentée par Bénédicte Drouet ©France 3 Normandie

"Boudin, Monet : de la lumière au soleil", une émission de France 3 Normandie présentée par Bénédicte Drouet

A (re)voir sur France 3 Normandie le mercredi 25 janvier 2023 à 23h10.

Et quand vous voulez sur notre site internet.

Ici, même un ciel gris n'est jamais triste. Pour moi, c'est un bon ciel pour peindre. Il y a des nuances de gris qui sont fantastiques. Vous voyez là, il y a l'arrière-plan. Regardez ce gris au-dessus des maisons, là ce gris est très intéressant. Ce gris, comme on dit, je le garde !

Daniel Lallemand, peintre

Extrait de l'émission "Boudin, Monet : de la lumière au soleil"

En matière de ciel, la référence s'appelle Eugène Boudin : un peintre né à Honfleur en 1824. Autodidacte et radical, il abandonne la peinture académique pour se concentrer sur la lumière et les nuances des coups de pinceaux rapides pour capturer l'instant.

Sur la côte normande, il finit par trouver le sujet parfait. Il se situe à seulement quelques kilomètres de Honfleur, sur la plage de Trouville. C'est ici que Boudin est venu peindre ces fameuses scènes de plage avec les petites baigneuses.

L'aristocratie parisienne découvre alors les joies de la plage grâce au chemin de fer. C'est le début du tourisme balnéaire, des élégantes colorées pas forcément venues pour se baigner. Une station comme Trouville devient surtout un lieu de rencontre et de sociabilité. Les gens discutent, les gens se rencontrent, on se montre dans ses plus beaux atours. Les toiles de Boudin, c'est la bascule vers l'abstraction, les prémices de l'impressionnisme.

Il va inventer cette touche qui est incroyable, qui retire les contours, elle efface les contours. C'est exactement ce que recherchaient les impressionnistes. C'est la vibration de l'air que l'on voit.

Bruno Delarue, auteur d'ouvrages d'art

Extrait de "Boudin, Monet : de la lumière au soleil"

Une émission présentée par Bénédicte Drouet ©France 3 Normandie

Boudin l'enfant de Honfleur aura passé sa vie à raconter les ciels torturés de son port d'attache jusque dans ses derniers instants, lorsqu'il se sent partir. Il est à Paris. Il demande à être transporté d'urgence en Normandie : il veut mourir comme il a vécu face à la mer. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité