Cet article date de plus de 9 ans

Focus sur la Scopema d'Oradour-sur-Vayres qui se développe malgré la crise

La Scopema, leader français de fabrication de sièges et banquettes de camping-car, continue son ascension mais se dit très inquiète par rapport aux nouvelles normes européennes 
La Scopema, installée à Oradour-sur-Vayres, exporte 60% de sa production de banquettes et sièges à l'international, principalement en Europe. 
Depuis 2004, cette entreprise haut-viennoise doit réaliser des crash-tests dans véhicule pour démontrer que la banquette résiste. Deux ans plus tard, l'entreprise développe un brevet européen débouchant sur l'homologation l'an dernier de la banquette avec ceinture trois points hyper sécurisée. Un investissement lourd de plusieurs dizaines de milliers d'euros qui a permis à la Scopema de se développer et même de recruter. 

Mais en 2014, les normes européennes vont se durcir. Retour à la case départ pour la Scopema qui doit anticiper l'évolution des normes et n'est pas encore certaine de réussir.
Son intérêt est donc de trouver de nouveaux marchés hors Europe. De nouvelles perspectives semblent s'ouvrir au Japon et en Australie ce qui permettrait à la Scopema de consolider son offre à l'export.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie