Amère défaite de Bordeaux-Bègles qui perd après le coup de sirène 32 à 34 face à Toulouse

 L'UBB a frôlé l'exploit. Largement en tête dix minutes avant la fin, l'Union se fait coiffer sur le fil à la 86e minute. Toulouse inscrit alors un essai de pénalité et met un point final à un match au finish irrespirable. 

Le Toulousain Clément Poitrenaud échappe au Bordo-bèglais Felix Le Bourhis.
Le Toulousain Clément Poitrenaud échappe au Bordo-bèglais Felix Le Bourhis. © NICOLAS TUCAT / AFP
Longtemps L'UBB a cru tenir son match-référence. Portée par un Lopez inspiré et par sa pépite fidjienne Talebula, l'Union a fait vibrer le stade Chaban Delmas et tenu en haleine ses 30 000 spectateurs.  
A la sirène, les hommes d'Ibanez  comptent 5 points d'avance. Ils vont alors vivre les 8 plus longues minutes du match. Ils encaissent deux cartons jaunes (pour Clarkin, puis Poirot). En infériorité numérique, ils résistent à huit mêlées sur leur ligne des 5 m. Mais la puissance toulousaine finit par payer. Le champion de France s'impose in extremis. Bordeaux-Bègles doit se contenter du bonus défensif.



Deux essais en six minutes


Toulouse avait pris les devants d'entrée par un essai de Picamoles en forme internationale (7). Matanavou répond à Talebula.  Bordeaux-Bègles met  un bon quart d'heure pour se régler. Avec un Lopez alternant plutôt bien, l'UBB bouscule dans les grandes largeurs des Toulousains solides pour défendre leur ligne. Mais les hommes de Guy Novès sont dépassés par la flèche australienne Connor, bien servi au pied par son ouvreur, qui devance dans l'en-but Matanavou et Donguy (14-10, 34).
Le meilleur aquitain reste à venir. A la reprise, l'UBB inscrit  deux essais en six minutes de Talebula sur ballon de récupération (43, 49). Le stade Chaban
est en transe.


Une fin de match insoutenable


Mais Le Bourhis rate un essai immanquable. On est  la 58e minute, l'Union mène 29-10. Le Bourhis perd tout seul le contrôle du ballon à une dizaine de mètres de la ligne.  

Guy Novès remet ensuite de l'ordre dans la maison rouge et noire avec plusieurs changements. Matanavou copie son compatriote et pointe lui aussi deux essais en six minutes (65, 71). Le second, très acrobatique, est validé à la vidéo (29-27).
La fin de match est insoutenable. Lopez redonne un peu d'air aux siens sur pénalité avant que l'arbitre italien M. Mitrea n'entre en scène. Il sanctionne la mêlée girondine. L'Union Bordeaux-Bègles n'a pas à rougir. Elle fait mieux que jeu égal avec un champion de France. Elle remonte à la 13e place au classement.






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby