Convoqué devant le tribunal pour abandon de canne à pêche !

Un vacancier en résidence à Vassivière cet été doit comparaître devant le tribunal de Guéret pour avoir "abandonné sa canne à pêche", plantée dans l'eau sur les rives du lac.

© L'Est Républicain
Cet habitant de Montcey, en Haute-Saône, n'en revient toujours pas...
L'histoire, contée par le quotidien "L'Est Républicain" a de quoi surprendre.

Le 18 juillet, alors que ce père de famille de 38 ans était en vacances à Vassivière, il voit arriver près de sa location deux gendarmes accompagnés d'un garde-pêche.
Pour "ne pas être resté à proximité de sa canne à pêche", il écope d'une amende de 45 euros et doit se rendre à la gendarmerie de Royères pour signer un procès-verbal.
Sa canne à pêche est confisquée, certainement pour éviter toute récidive!...
Et ce n'est pas tout, il vient de recevoir une invitation à comparaître devant le tribunal de Guéret, pour répondre de cet acte...

Que dit la loi?
La règle impose en effet "que l'on reste à portée de main de sa canne à pêche".
Comme le vacancier haut-saônois se l'est vu signifier à la gendarmerie : "La pêche doit être active. Si on laisse une canne à pêche et que celle-ci capture une espèce protégée, il faut pouvoir la relâcher vivante plutôt que morte".

"L'amende, je vais me la rembourser..."
L'affaire aura en tous cas servi de leçon au vacancier. "L'amende, je vais me la rembourser en ne prenant pas de carte de pêche pendant deux ans ! " a-t-il déclaré à nos confrères de Franche-Comté.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite