Cet article date de plus de 8 ans

Stéphane Séva et sa machine à swinguer

Ce girondin d'adoption et joueur de washboard, un instrument de musique pas comme les autres...
© France3 Aquitaine
Le washboard servait à l'origine à laver le linge. Mais les esclaves noirs de la fin du XIXème siècle, interdits de tambours, en firent un instrument de musique, qui fût utilisé jusqu'à l'époque des débuts du jazz, ainsi que par de nombreux percussionistes de blues. Stéphane, compte bien le remettre au goût du jour.

Armé de ses dés à coudre, d'une batterie de percussions et de son sens du rythme, Stéphane Séva  s'envolera bientôt vers les Etats-Unis pour enregistrer un album, avant de rentrer en France participer au festival Django Reinhardt. Pratique et original, cet instrument pourrait d'après lui retrouver une place dans le monde du jazz, mais aussi dans d'autres styles, comme l'electro.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture