Les Girondins de Bordeaux renouent avec la victoire face au Toulouse F.C

Publié le Mis à jour le
Écrit par Philippe Chollet
Gouffran a beaucoup tenté avant d'offrir la victoire à ses partenaires.
Gouffran a beaucoup tenté avant d'offrir la victoire à ses partenaires. © ©PHOTOPQR/SUD OUEST/David Thierry

Séduisants en première mi-temps, prudents lors de la deuxième période, les bordelais l'emportent finalement 1 à 0 grâce à un très bon Gouffran face à des toulousains bien timides.

En dépit de nombreuses occasions de but pendant toute la rencontre et de très nombreux tirs cadrés, les bordelais ont du attendre les dernières minutes pour l'emporter. La prestation du jour, convaincante, à largement fait oublier la piteuse rencontre de Coupe de la ligue, trois jours plus tôt.
Lors de la première mi-temps, les bordelais ont offert un visage des plus séduisants. Solides défensivement dans les 10 premières minutes de jeu lorsque les toulousains tentaient de prendre le match à leur compte, les Girondins ont rapidement pris la mesure de leurs adversaires de la Garonne pour se procurer 5 franches occasions de but qui auraient du leur permettre de mener au score à la mi-temps.
C'est Plasil qui a sonné la première charge sur un centre de Maurice-Belay après 9 minutes de jeu, sa reprise en deux temps s'est heurtée à la détente du gardien toulousain Ahamada. C'est Maurice-Belay qui connaît le même sort dans la minute qui suit.
La plus belle occasion intervient à la 16ème minute, Sertic d'une frappe de 30 m contraint Ahamada à sortir le grand jeu. Dans la foulée, c'est Plasil qui cartonne à son tour, là encore le gardien toulousain repousse tout.
C'est encore Plasil à la 23ème minute, d'une tête qui frappe au but, il rate la cible.
La suite sera moins tranchante, les toulousains s'efforçant de mettre le pied sur le ballon. C'est finalement sur le score de 0 à 0 que les deux équipes regagnent le vestiaire.

Seconde période victorieuse
La deuxième mi-temps est autrement moins plaisante à suivre. Les deux équipes se craignent et redoutent plus que tout, un contre, qui viendrait tuer le match. Bordeaux continue d'attaquer mais la défense très ressérée des toulousains les contraints à se déployer sur tout le front de l'attaque, en vain.
Seul Gouffran se bat comme un lion. Ses frappes à longue portée ne permettent ni de tromper Ahamada, ni de trouver le cadre.
Finalement la débauche d'efforts bordelais va être enfin récompensée à la 87ème minute. Plasil lancé à 30 m du but donne un ballon en profondeur pour Gouffran, prompt, qui entre deux défenseurs glisse le ballon entre les jambes du gardien toulousain pour permettre à son équipe de mener 1 à 0.
Il reste trois minutes à jouer ou tenir, pour ne pas connaître les désillusions rencontrées face à Nice, Ajaccio ou Lille où les bordelais avaient concédés le match nul à la dernière minute après avoir pris l'avantage. Cette fois, était la bonne. Les bordelais remportent leur première victoire depuis leur match gagné à Lyon 2 à 0. C'était la septième rencontre d'une série, toutes compétitions confondues.


Les déclarations

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) : "C'est mérité, on a fait une bonne demi-heure, la première, on s'est créé des occasions, malheureusement on n'a pas marqué. Avant la mi-temps, on a baissé un petit peu de pied. On est reparti en 2e mi-temps comme on a fini la première, moyennement, et ça s'est stabilisé. On n'a pas eu beaucoup d'occasions en 2e mi-temps mais le but est mérité et la victoire aussi. C'est dommage qu'il faille donner des coups de gueule pour se remobiliser et remotiver les troupes mais aujourd'hui, je suis très content de ce qu'ils ont fait. Quand c'est bien, je le dis aussi, je félicite les joueurs car ils ont fait un gros match contre une belle équipe de Toulouse impressionnante, qui avait fait des bons résultats jusque-là et qui a un potentiel physique et technique étonnant. On n'a pas de marge de manoeuvre. L'année dernière, on a eu des bons résultats sur les matches retour car on était à 100%. Dès que l'on baisse un peu, de 10 %, c'est le lot de beaucoup d'équipes, on est vulnérable et on perd des matches".

Yoan Gouffran (attaquant de Bordeaux) : "Ca fait plaisir, ça change un peu. C'est mérité, on l'a eu au courage, on a fait un gros match dans l'engagement, dans l'envie de gagner ce derby, ça paye. (les déclarations de Gillot) Cela nous a touchés, on a essayé de se dire les choses dans les vestiaires, après
il faut accepter la critique. C'était bien vu de sa part, ça a piqué certains d'entre nous, c'est comme ça qu'on avance aussi. Sur mon but, Jaro (Plasil) repique axe sur son pied gauche, au départ je pense qu'il va décaler Ludo (Obraniak) et en fait il me la met super bien et je n'ai plus qu'à la pousser. Je ne vois pas le gardien, je me dis qu'il va sortir vite et je la prends un peu du pointu. On a montré un autre visage, on sait qu'on peut faire beaucoup mieux que les deux derniers matches. Il fallait gagner absolument ce derby pour montrer que l'on n'était pas des touristes".
 
Alain Casanova (entraîneur de Toulouse) : "Cela a été dur de prendre un but en toute fin de match, surtout à un moment où on avait l'impression qu'on pouvait prendre le dessus sur un plan physique. On perd sur une erreur d'inattention. On a réalisé un match trop timide avec le ballon. On a posé peu de problèmes aux Bordelais, il nous aurait fallu plus de maîtrise collective et individuelle. Il y avait moyen de mieux faire. Sur le but, ce n'est pas un défaut d'alignement, on laisse trop de temps de lecture à Plasil qui met un super ballon dans le dos de la défense et on ne prend pas l'information par rapport à un appel croisé, tout simplement. Le podium qui s'en va, ce n'est pas le plus important. Je le répète, on est en construction depuis pas mal de temps. Ce que l'on a au niveau du total de points jusqu'à maintenant, on l'a mérité mais on s'aperçoit qu'il nous reste beaucoup de travail à faire. L'objectif ce soir n'était ni de marquer les esprits ni de prendre la première place. Ce qui est important, c'est notre progression. On commence à parler un peu de nous, ce n'est pas toujours évident à assumer. On n'est pas préparé, on n'est pas programmé pour ça, nous c'est plus entre la 5e et la 10e place". 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.