• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les rendez-vous des Terres Neuves sabordés

Le rendez-vous citoyen qui mêlait concerts, débats, ateliers à Bègles depuis 7 ans tire sa révérence. Dans un communiqué, les organisateurs expliquent vouloir tourner la page, faute de temps.

Par G.D


R.I.P, rest in peace. C'est par cette formule anglo-saxonne traditionnellement utilisée lors des enterrements que ses fondateurs annoncent la fin des rendez-vous de Terres Neuves sur leur site internet. L'âge de raison aura été celui du trépas pour un festival qui avait trouvé sa place dans le paysage musical français.

Plus qu'un simple week-end de concerts, les rendez-vous de Terres Neuves étaient un rendez-vous citoyen. Denis Barthe et Jean-Paul Roy, respectivement batteur et bassiste de Noir Désir, et qui étaient à l'origine de ce festival parlaient de "replacer les préoccupations citoyennes au coeur d'un projet culturel".

Lors de la première édition en 2007, les deux compères s'étaient produits pour la première fois en public avec leur nouveau groupe Les Hyènes. C'est également sur la scène de Bègles que Bertrand Cantat, chanteur de Noir Désir, était apparu pour la première fois après sa sortie de prison (le chanteur de Noir Désir avait été condamné à 8 ans de prison pour homicide volontaire).

Les organisateurs évoquent des contraintes professionnelles et personnelles pour continuer à s'occuper du festival. "Le temps nous manque cruellement pour porter un projet qui ressemblerait réellement à celui que nous voudrions".

Le communiqué des Sangliers sont Lâchés indique que certains des membres du comité organisateur du festival ont la volonté de poursuivre l'aventure sous d'autres formes.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Emilie Beau

Les + Lus