BO/SUA : lequel tirera son épingle du jeu?

Publié le Mis à jour le
Écrit par SV avec AFP

Un derby pour ouvrir cette quinzième journée du Top 14...Le SU Agen va se frotter aux joueurs du Biarritz Olympique. Deux équipes qui veulent se rassurer et des agenais qui aimeraient sortir la tête de l'eau.

Biarritz, après une terne victoire à Mont-de-Marsan, et Agen, qui " a touché le fond " lors de sa rencontre face au Racing-Métro, voudront réagir vendredi (20h50) au stade Aguiléra, en ouverture de la 15e journée du Top 14, pour rester en phase avec leurs objectifs.
Le BO version Didier Faugeron a passé un bon réveillon. Mais uniquement au plan comptable.
Le succès acquis dans la souffrance (19-18) dimanche sur le terrain du promu montois a certes permis au club du président Serge Blanco, 7e, de demeurer à l'abri dans le ventre mou du Top 14, à six longueurs des places de barragistes et de la révélation Grenoble (6e), qu'il recevra fin mars. Mais au niveau du jeu, la copie servie au stade Guy-Boniface est loin d'avoir rassuré un groupe qui se cherche depuis plusieurs semaines.
" Lors de ce match, il y a eu des imperfections, confirme l'entraîneur des avants Laurent Rodriguez. On a essayé de rectifier la touche, on va essayer de continuer à faire des efforts en mêlée."
Pour son match face à Agen, le staff biarrot a opté pour Yann Lesgourgues à la mêlée à la place de Dimitri Yachvili, avec Julien Peyrelongue à l'ouverture.

Pour sa part, le SUA, sans victoire depuis la fin septembre et en lutte directe avec Bordeaux-Bègles pour éviter la deuxième place de condamné à la Pro D2, tentera avant tout de faire meilleure figure que lors de sa défaite à Colombes (40-6). " Il faut oublier notre mauvais match au Racing, ou plutôt s'en servir pour rebondir. On pourra difficilement faire pire ", a concédé le manager Philippe Sella, qui attend " une vraie réaction du groupe, une rébellion ". " On sait aussi que Biarritz n'est pas au mieux de sa forme, en ce moment, à nous d'en profiter, histoire de repartir sur une belle note", a estimé le troisième ligne Rémi Vaquin.
Autre difficulté peut-être pour le SU Agen : le club a annoncé ce vendredi sur son site avoir mis officiellement un terme au contrat de son pilier samoan, Johnson Falefa. Le président, Alain Tingaud, en accord avec le manager, Philippe Sella et l'encadrement lot-et-garonnais, a rompu de manière anticipée ce contrat " pour manquement aux obligations de joueur de rugby professionnel ". Falefa ne fait donc plus partie de l'effectif d'Agen.