Cet article date de plus de 8 ans

Bordeaux ne veut pas être Zlatané

Choc au sommet dimanche (21h, stade Chaban-Delmas) pour les Girondins, quatrièmes face au PSG et toutes ses stars. En tête, la grande attraction du championnat et son meilleur buteur (18 buts), Zlatan Ibrahimovic.
C'était au mois d'août lors de la troisième journée. Au match aller au Parc des Princes, la défense bordelaise avait étouffé les attaquants parisiens (0-0). Les Girondins sont l'une des rares équipes à avoir résisté à l'international suédois. " C'est un grand joueur mais on l'avait bien bloqué en évoluant à trois dans l'axe, se souvient Florian Marange. On n'avait pas laissé d'espaces car notre entraîneur nous avait dit que les attaquants du PSG avaient tendance à rentrer dans l'axe. Cette fois-ci, ce sera différent car on sera à domicile et on attaquera. De plus, Paris évolue beaucoup plus sur les côtés et devient plus compliqué à contrer". " Ibrahimovic a tout ce qu'un attaquant peut espérer. Pour moi, il fait partie des tous meilleurs en Europe " ajoute Cédric Carrasso.

 

Bordeaux est d'attaque

Admiratifs ou pas, les Bordelais ne vont pas regarder jouer Zlatan. Paris a trop d'atouts offensifs, à commencer par sa dernière recrue le brésilien Lucas, pour se focaliser sur un seul joueur aussi génial soit-il. 
Les Girondins ont également des ambitions dans le jeu. Ils ont les moyens individuels et collectifs de bousculer leur adversaire, comme ils l'ont démontré en deuxième mi-temps en Bretagne samedi dernier. " On a bien pressé les rennais.Il faut continuer comme ça car aucune équipe n'aime l'être " analyse Jaroslav Plasil. Nicolas Maurice-Belay partage l'avis de son capitaine : " quand on joue plus haut, on est plus performants. Contre Paris, ce sera le match de l'année. C'est l'épouvantail du championnat. L'e,jeu est capital. On peut se rapprocher du podium si on gagne". 

 

Carrasso le porte-bonheur

Avec un Yoan Gouffran qui a retrouvé le chemin des filets à Rennes après un mois et demi de disette, le retour de Ludovic Obraniak après deux mois d'absence et une défense solide, la deuxième du championnat, Bordeaux va défier l'ogre présumé de la Ligue 1 les yeux dans les yeux. Avec dans ses buts, un certain Cédric Carrasso qui en onze confrontations contre Paris en championnat  dans sa carrière (avec Marseille, Toulouse et Bordeaux) n'a jamais perdu.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux football sport