Victoire pour les défenseurs de l'hôpital du Blanc dans l'Indre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nicole Brémaud
Manifestation pour la défense de l'hôpital du Blanc le 22/02/2012
Manifestation pour la défense de l'hôpital du Blanc le 22/02/2012 © france 3

Après quinze mois de lutte les défenseurs de l'hôpital du Blanc obtiennent le maintien de la maternité et du service de chirurgie. Les habitants de la Vienne sont concernés

En octobre 2011, le directeur de L'Agence régionale de santé du Centre annonce au maire du Blanc sa volonté de réduire l'activité du centre hospitalier.  La nouvelle se propage et comme une onde de choc provoque de vives réactions: fermeture de la maternité et du service de chirurgie, inconcevable pour bon nombre d'habitants. C'est alors qu'une mobilisation importante se met en place avec la création d'un comité de soutien. Et pour faire connaître son mécontentement c'est une foule qui descend dans la rue, deux grandes manifestations rassemblent des habitants et des élus du territoire et même au delà puisque nombreux sont les habitants de la Vienne de Chauvigny notamment, située à 36 km, qui revendiquent aussi le maintien de l'établissement. Des pétitions circulent , des réunions publiques d'information sont tenues. Xavier Bertrand propose un moratoire jusqu'a la fin de l'année 2012. Interpellée en octobre, alors qu'elle est en visite à Loches, la ministre de la Santé Marisol Touraine s'engage en faveur de l'hôpital. En novembre le maintien de la maternité est acté, reste le service de chirurgie qui pourrait servir à l'ambulatoire et cette semaine dans un communiqué le comité de défense annonce le maintien de ces services, une annonce qui doit être validée par le ministère de la santé .


 L'hôpital du Blanc est situé à la limite de 3 départements l'Indre, l'indre et Loire et la Vienne et il déssert un bassin de 79000 habitants.







En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.