Cet article date de plus de 8 ans

Europa League : Benfica s'attend à "un Bordeaux plus fort qu'à l'aller"

Favoris après leur victoire au match aller (1/0), les portugais viennent défier les girondins ce soir au stade Chaban Delmas pour une place en quart de finale de la ligue Europa.Coup d'envoi à 21h.
Henri Saivet, Florian Marange, Marc Planus, Nicolas Maurice-Belay, Benoît Tremolinas et le préparateur physique Eric Beduet à l'entraînement le 13 mars.
Henri Saivet, Florian Marange, Marc Planus, Nicolas Maurice-Belay, Benoît Tremolinas et le préparateur physique Eric Beduet à l'entraînement le 13 mars. © Jean-Pierre Muller / AFP

Jorge Jesus, entraîneur de Benfica qui retrouve Bordeaux ce soir en 8e de finale retour de l'Europa League, a déclaré s'attendre à affronter des Girondins "plus forts que lors du match aller", remporté par ses hommes (1-0), mais n'envisage pas pour autant de renier ses principes offensifs.

"On a gagné 1-0, c'est sûr que ça donne un petit avantage, mais je m'attends à un Bordeaux plus fort qu'à l'aller car il récupère des joueurs, il joue à domicile, ce qui est un avantage, et parce que c'est une très bonne équipe", a déclaré Jesus.

"Au Portugal on a fait passer l'idée que ce n'était pas forcément le cas vu leur classement en championnat mais Bordeaux est rempli d'excellents joueurs, avec beaucoup d'internationaux. Je m'attends à un match difficile mais on aura les capacités pour répondre à ça", a-t-il ajouté.


Un Benfica résolument offensif


Interrogé sur la stratégie à adopter avec un tel avantage au coup d'envoi, le technicien portugais a indiqué qu'"évidemment, on va défendre à un moment donné si Bordeaux nous oblige à ça et ce sera leur mérite, mais nous allons privilégier l'offensive à la défense comme le fait Benfica partout où il se produit dans les stades du monde entier".

Enfin, pour remédier à l'absence sur blessures de ses deux défenseurs centraux Luisao (adducteurs) et Garay (épaule), il devrait titulariser Jardel et l'associer soit à Roderick soit à Miguel Victor.
"Ce sont deux alternatives, je vais peser le pour et le contre, analyser et voir les caractéristiques de chacun", a-t-il précisé, prenant également en compte la présence jeudi soir de Cheick Diabaté, le grand (1,94 m) attaquant malien des Girondins qui était absent au stade de la Luz la semaine dernière.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux football