• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le député-maire de Guéret Michel Vergnier hausse le ton après la manifestation contre le projet d'abattoir halal

Michel Vergnier, député-maire de Guéret
Michel Vergnier, député-maire de Guéret

Samedi 13 avril à Guéret six cents opposants au projet ont manifesté dans le chef-lieu du département de la Creuse à l'appel d'un collectif de 64 associations françaises et européennes- le NARG

Par Christian Bélingard/AFP

A cette occasion, Aurore Lenoir, coordinatrice du NARG, a rappelé l'opposition du collectif "à toute forme de souffrance animale, or l'abattage rituel tel qu'il est pratiqué à la demande de certains imams exige que le bête soit en pleine conscience au moment d'être égorgée". Le NARG demande que "l'étourdissement soit rendu obligatoire, ce qui ne contredit les préconisations du Coran ou d'aucune autre religion", selon elle. Si tel était le cas à Guéret, le collectif "n'aura aucune raison de s'opposer" à l'abattoir, ajoute-t-elle.

Dans un communiqué diffusé ce mercredi, notamment sur les réseaux sociaux, Michel Vergnier précise qu'il a "demandé au Ministre de l'agriculture d'inscrire dans la loi l'étourdissement immédiat, après l'abattage comme cela se pratique aux Pays-Bas avec l'assentiment de la communauté concernée."

Le député-maire de Guéret hausse toutefois le ton, à la suite de nombreux courriers reçus qui suscitent son "indignation quant aux allégations contenues dans ceux-ci" . Michel Vergnier précise encore qu'il est prêt à des poursuites en diffamation si les menaces à son endroit devaient perdurer.

le tweet de Michel Vergnier

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Charente-Maritime : vente aux enchères du mobilier du Palais des congrès de Royan

Les + Lus