Cet article date de plus de 8 ans

Bordeaux-Evian, acte 1

Cinq jours avant la finale de la coupe de France, les Girondins reçoivent Evian-Thonon-Gaillard dimanche lors de la dernière journée du championnat de France de Ligue 1. 
© FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Dans l'intimité des vestiaires du Haillan, les joueurs ont passé un pacte depuis plusieurs semaines. Mêmes s'ils n'ont plus rien à espérer en championnat, ils veulent accrocher la septième place pour atteindre l'objectif fixé par leur président. Car Jean-Louis Triaud compte ses euros.
Entre la neuvième position, actuellement occupée par les Girondins, et la septième, le différentiel est d'environ deux millions d'euros. Un objectif financier donc, sans préjuger d'une éventuelle victoire en coupe de France, mais aussi sportif. Si Bordeaux ne fait pas mieux que huitième, ce sera son pire classement depuis 2005.
" Nous avons plusieurs objectifs sur cette rencontre.Nous devons gagner quelques places pour le club. Nous voulons également bien finir le championnat en faisant plaisir à nos supporteurs.Nous aurions aimé viser quelque chose de plus excitant en Ligue 1 mais nous avons perdu le fil à un moment. Enfin il faut bien préparer la finale" estime Cédric Carrasso sur le site officiel du club (www.girondins.com)

 

La finale en tête

Les Bordelais le savent bien. Battus à Troyes samedi dernier, ils ne peuvent pas se permettre de préparer leur grand rendez vous de Saint-Denis avec une deuxième contre-performance consécutive. Francis Gillot a prévenu ses hommes : " il n'est pas question d'enchaîner deux défaites avant cette finale. Dimanche, il faut gagner. Certains joueurs seront au repos, d'autres auront leur chance. Je verrai ensuite quelle équipe j'alignerai en finale". Benoit Trémoulinas, suspendu, ne jouera pas devant ses fans. Entre la nécessité de garder un groupe sous pression et la peur de perdre un cadre sur blessure ou sur carton rouge, l'entraîneur de Bordeaux et son staff vont réfléchir à la meilleure solution possible. En sachant qu'une victoire nette des Girondins pourrait marquer les esprits des Haut-Savoyards, cinq jours avant les retrouvailles au Stade de France.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux football sport coupe de france