Le Verdon : un projet de concession minière divise les élus girondins et charentais

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Dussol

C'est le troisième dossier brûlant entre l'Aquitaine et le Poitou-Charentes. Après le projet d'installation d'un port méthanier puis celui d'un parc éolien en pleine mer, un projet d'extraction de granulats au large du Verdon crée la polémique. 

Voilà donc un nouveau dossier qui fait des vagues à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde. C'est en 2011 que le GIE Granulats de la façade atlantique a déposé un permis de recherche de granulats marins dans une zone située au large des communes de Soulac et de Montalivet. Objectif : récupérer par 70 m de fonds 13 millions de tonnes de sable et de graviers sur une durée de 30 ans.

Une enquête publique a été lancée pendant deux mois et elle est actuellement bouclée. Si les élus du Médoc sont très favorables à ce projet qu'ils soutiennent depuis le début, il n'en va pas de même sur la rive droite. Certains élus charentais et associations de défense de l'environnement redoutent l'impact sur le littoral d'une extraction massive de granulats​. Le maire de La Palmyre (17) est l'un des premiers opposants à ce projet.

Il l'a confié à Olivier Riou et Patrick Mesner

Le Verdon : un projet de concession minière divise les élus girodins et charentais



.
.