François Hollande met fin aux fonctions de Delphine Batho

C'est un véritable coup de théâtre au terme d'une journée où le nom de Delphine Batho a fait le buzz sur Internet et créé beaucoup de commentaires dans les milieux politiques. Le Président de la République a décidé de se séparer de sa ministre de l'Ecologie.

© Maxppp

Une militante du PS des Deux-Sèvres

Delphine Batho a adhèré au Parti socialiste en 1994. Elle est devenue membre du courant la Gauche socialiste avec Julien Dray, aux côtés de qui elle a commencé à travailler sur les thèmes de la sécurité. Lors du congrès de Grenoble de 2000, elle entre au Bureau national. En 2003, lors de l’éclatement de la Gauche socialiste, elle restera fidèle à Julien Dray avec qui elle travaille au conseil régional d'Île-de-France, chargée des questions de sécurité.

Elle rejoint la motion de François Hollande au congrès de Dijon en mai 2003 avant et devient l'année suivante secrétaire nationale, chargée de la sécurité.
En 2006, elle suit les cours comme auditrice à l'Institut national des hautes études de sécurité.
Ségolène Royal, candidate à l'élection présidentielle de 2007, intègre ses réflexions en matière de sécurité dans le concept d'« ordre juste »

Elue député des Deux-Sèvres en 2007

Aux élections législatives de 2007, Delphine Batho est candidate dans la deuxième circonscription des Deux-Sèvres où Ségolène Royal ne se représente pas afin d'éviter le cumul de mandats. Lors de l'investiture du PS, elle recueille 54,75 % des voix des militants contre 45,25 % à Éric Gautier, l'ancien suppléant de Ségolène Royal.
Au second tour ce dette élection, face à Jean-Pierre Griffault (UMP), elle l'emporte avec 57,42 % des suffrages. Son suppléant est Jean-Luc Drapeau.

En 2012 elle est réélue dès le premier tour avec 53,18 % des suffrages exprimés dans la 2e circonscription des Deux-Sèvres aux législatives de 2012.
Delphine Batho devient, après la victoire de François Hollande aux primaires, l'une des quatre porte-parole du candidat socialiste pour l'élection présidentielle de 2012. Le 16 mai 2012, elle est nommée ministre déléguée à la Justice dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault, auprès de la Garde des Sceaux, Christiane Taubira.


Un poste de ministre de l'Ecologie

Sans attributions suffisamment précises et après un mois de relations difficiles avec sa ministre de tutelle, elle obtient le portefeuille de plein exercice de ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie le 21 juin 2012 dans le 2e gouvernement Ayrault.
Depuis son interview sur RTL ce mardi matin où elle avait jugé son budget "mauvais", sa situation comme ministre du gouvernement Ayrault devenait intenable.
Jean-Marc Ayrault et François Hollande ont sifflé la fin de partie. C'est une première dans l'histoire de la 5e République. Delphine Batho sera remplacée par Philippe Martin, un député du Gers âgé de 60 ans.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique