• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Polémique : les lycéens candidats aux STAPS de Poitiers, dépendants d'un tirage au sort

© France3
© France3

 Les candidats aux études sportives de l'Université de Poitiers sont deux fois trop nombreux: 314 places disponibles pour 561 demandes d'inscriptions. Le tirage au sort sera fatal pour la moitié d'entre eux.

Par Nicole Brémaud

L'université de Poitiers va utiliser le tirage au sort pour inscrire les lycéens pour la filière STAPS, faculté des sciences du sport. Les candidats sont trop nombreux, plus de 700 demandes d'inscription en voeux premiers et deuxièmes, ont été enregistrées pour la rentrée prochaine, alors que la capacité d'accueil est limitée à 314 places sur Poitiers et Angoulême.
La faculté ne procède pas à une sélection  . La procédure prévoit le tirage au sort. Le  tirage se fait via informatique, il ne satisfait ni l'université, ni les familles.

Pour des raisons de sécurité et de nombre d'enseignants, la faculté a dû mettre en place cette capacité maximale. Les lycéens pourront toutefois être répêchés en fonction des places qui se pourraient se libérer avant septembre.

Reportage de Luc Barré et Thomas Chapuzot et Maxime Ouanas. Intervenants: Laurent Bosquet, doyen de la Faculté des Sciences du Sport - Université de Poitiers, Jossua Goulon, Président UNEF 86.

staps poitiers

 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus