Deraillement du Paris–Limoges : des usagers partie civile

Publié le Mis à jour le

La fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT) se porte partie civile dans le cadre de l'information judiciaire. L’objectif est d'avoir accès aux éléments techniques et juridiques du dossier.

Le procureur de la République d’Evry l’a annoncé hier : une information judiciaire pour homicides et blessures involontaires a été ouverte après la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge qui a fait six morts le 12 juillet. 

L'enquête a été confiée à trois juges d'instruction qui vont se concentrer sur les raisons du basculement de l'éclisse.

La FNAUT s'est déjà, par le passé, constituée partie civile dans plusieurs cas d'accidents graves de transports publics, routiers, ferroviaires ou aériens.

Avec AFP