• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Ségolène Royal versus Le Point: qui a piégé l'autre?

Ségolène Royal / © Maxppp
Ségolène Royal / © Maxppp

Ségolène Royal a-t-elle été piégée par la journaliste du Point qui publie un portrait d'elle. La présidente de Poitou-Charentes y est surnommée "la Dame des piques" et l'article rapporte des propos très acerbes envers ses camarades socialistes. Dans un entretien exclusif, S.Royal dément ces propos.

Par Christine Hinckel

"J'ai un charisme, de l'aura, du poids. Au gouvernement, je leur ferais de l'ombre", déclare notamment Ségolène Royal . L'article du Point dont la version papier paraît ce jeudi 5 septembre, rapporte des propos très acerbes envers Martine Aubry, Claude Bartolone ou encore Delphine Batho.
Dès hier, la présidente de la région Poitou-Charentes a démenti sur son compte Twitter les propos qui lui sont prêtés.
Ségolène Royal affirme n'avoir jamais accordé "d'interview" à Charlotte Chaffanjon, la journaliste du Point qui signe l'article." Je l'ai vu mais je n'ai pas donné d'interview" nous déclare-t-elle aujourd'hui.
"Quel serait mon intérêt alors que nous sommes dans une dynamique de rassemblement ?" ajoute la présidente de région qui joue depuis plusieurs semaines publiquement le rapprochement avec le parti socialiste, à l'image du discours qu'elle a prononcé lors de l'ouverture de l'université d'été du PS à La Rochelle fin août.
DMCloud:102113
Réaction de S.Royal à propos de l'article polémique du Point
Interview réalisée par MN Missud et F.Tabuteau


"Je maintiens à 100%"

Pour sa part la journaliste du Point, Charlotte Chaffanjon maintient que tous les propos qu'elle a relatés sont authentiques.
"Je maintiens à 100%, à 200%. Après ça fait peut-être partie du jeu aussi, je ne sais pas. Elle n'est pas contente parce qu'elle n'a pas relu les propos", a-t-elle déclaré hier mercredi sur LCI.
Charlotte Chaffanjon précise qu'elle a rencontré Ségolène Royal le week-end dernier à Angoulême et qu'elle avait indiqué qu'elle allait réaliser un article sur elle, il ne pouvait donc être question de propos tenus en "off".
Ce contenu n'est plus disponible
Ce n'est pas la première fois que Ségolène Royal réfute publiquement des propos qui lui sont attribués par la presse.
En juillet 2012, elle affirmait qu'elle ne se "reconnaissait pas dans les propos réducteurs que lui prête le journal Le Point" après un article paru dans ce journal lui prêtant des propos mettant en cause les origines de Najat Vallaud-Belkacem.  
"Elle s'appellerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là", aurait-elle dit.
En septembre 2011, alors que Le Figaro avait publié des citations de S.Royal critiquant François Hollande et Martine Aubry, ses rivaux pour la primaire socialiste à l'élection présidentielle. Elle avait alors affirmé sur BFM que ces "phrases avaient été sorties de leur contexte".

.

Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, est l'invitée du journal de France3 Poitou-Charentes ce jeudi 5 septembre à 19h. Elle répondra aux questions de Sophie Goux

A lire aussi

Sur le même sujet

Catherine Léonidas

Les + Lus