Cet article date de plus de 8 ans

Une aide exceptionnelle aux apiculteurs victimes d'un printemps froid et humide

Le ministère de l'Agriculture met en place un fonds d'allègement des charges des apiculteurs confrontés à une récolte de printemps quasi nulle en raison de la météo froide et humide. Cette disposition fait suite à la demande d'aide formulée par la profession. Elle reste soumise à des conditions.

Conséquences d'une météo déplorable

Depuis le printemps dernier, les apiculteurs font face à des circonstances climatiques exceptionnelles qui ont eu pour conséquence de bloquer les abeilles à la ruche à la sortie de l'hiver. Les abeilles ne peuvent pas en effet sortir en dessous de 12°C, ni par temps de pluie. Les récoltes de miel ont donc été quasi nulles. Les réserves épuisées, les colonies ont dû être nourries par les apiculteurs.

Un contexte déjà difficile

Alors que les perturbations environnementales (le frelon asiatique, les pesticides de type Gaucho, Cruiser et Poncho...) causent déjà de nombreux problèmes sur les ruches, les jeunes apiculteurs qui s'installent ne cessent de dénoncer une situation de trésorerie très tendue.

Mesures mises en place

A la suite du comité apicole de France AgriMer, le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll a décidé de répondre à cette demande d'aide exceptionnelle formulée par la profession apicole selon des conditions d'attribution décidées de manière concertée avec la profession. 

En outre, "des reports de cotisations sociales décidés en région pourront compléter ce dispositif.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
apiculture environnement météo