Cet article date de plus de 7 ans

L'ancienne préfète de la Creuse nie les faits qui lui sont reprochés

Ce soir Dominique-Claire Mallemanche est toujours en garde à vue dans les locaux de la brigade financière de la PJ de Nice.
Son avocat réfute les faits dont elle est soupçonnée.

Dominique-Claire Mallemanche en Creuse
Dominique-Claire Mallemanche en Creuse © France 3
Ce matin la garde à vue de l'ex-préfète de la Creuse a été prolongée de 24 heures.
Elle est entendue dans le cadre d'une enquête pour "corruption" et "trafic d'influences".
Les faits reprochés dateraient de l'époque où Dominique-Claire Mallemanche était en poste à Grasse
Les enquêteurs cherchent à déterminer si elle a utilisé ses fonctions pour intervenir dans des dossiers en échange d'une contrepartie. 
Son avocat, maître André Bezzina a indiqué que dans les deux affaires où Dominique-Claire Mallemanche est mise en cause elle nie les faits dont on la soupçonne.

Dominique-Claire Mallemanche, une énarque de 56 ans, a occupé le poste de sous-préfète à Grasse entre mars 2011 et février 2013, avant d'être nommée préfète de la Creuse. A peine quelques mois plus tard, le 28 août, elle avait été placée hors cadre (sans affectation géographique) par le Conseil des ministres.

VIDEO : 
durée de la vidéo: 01 min 31
VIDEO : l'ex préfète de la Creuse toujours en garde à vue
Intervenant : Me. André Bezzina : avocat de Dominique-Claire Mallemanche

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers