Cet article date de plus de 7 ans

Grippe : La campagne annuelle est lancée !

"La grippe ce n'est pas rien. Alors je fais le vaccin" voici le slogan de la campagne 2013 contre la grippe. Alors même que les Français sont de plus en plus réticents à se faire vacciner.
Coup d'envoi de la campagne 2013 qui se prolongera jusqu'à fin janvier.
Coup d'envoi de la campagne 2013 qui se prolongera jusqu'à fin janvier. © NICK WHITE / AFP
Un peu plus de dix millions de personnes seront invitées à se faire vacciner gratuitement. Parmi elles figurent les personnes âgées de 65 ans ou plus ainsi que celles atteintes de diverses pathologies chroniques, auxquelles sont venues s'ajouter cette année les maladies  chroniques du foie, avec ou sans cirrhose. 
Même si la grippe évolue en général de manière favorable,elle peut conduire à des formes graves, voire mortelles chez des personnes fragiles", a rappelé Marie-Christine Favrot, de la Direction générale de la santé (DGS), en donnant le coup d'envoi de la campagne 2013

Les français sont de plus réticents à se faire vacciner

Mais malgré tous les efforts déployés ces dernières années pour convaincre ces populations à risques, leur taux de couverture vaccinale a continué à s'éroder lentement, passant de 60,2% en 2009 - juste avant la campagne de vaccination controversée contre la pandémie A(H1N1) - à 50,1% l'an dernier.
Une tendance à la baisse est particulièrement nette chez les 65-69 ans (38,8% de vaccinés en 2012 contre 55,3% en 2009).
Selon un sondage IFOP/PHR sur les intentions de vaccination des Français de 18 ans et plus contre la grippe sont en baisse cette année de près de 6 points (28% contre 34% l'an dernier), tandis que 56% de ceux qui n'envisagent pas de se faire vacciner s'interrogent sur "l'utilité" du vaccin et que 23% le jugent "trop risqué".
"Nous n'avons pas réussi à inverser la tendance et c'est un problème très préoccupant pour les personnes à risques", a reconnu Frédéric van Roekeghem, Directeur général de la Caisse nationale de l'Assurance Maladie (CNAMTS).
##fr3r_https_disabled##

Les français mal informés

Selon un sondage réalisé par l'institut BVA pour le compte de l'Assurance maladie,le niveau d'information des Français sur la vaccination antigrippale laisse encore à désirer : un sur deux pense ainsi à tort que le vaccin peut donner la grippe, un sur trois que la grippe peut être soignée facilement
grâce aux antibiotiques et un sur cinq qu'il est plus dangereux de se faire vacciner que d'avoir la grippe.

La campagne de communication 

Les professionnels de santé sont comme les années précédentes invités à se faire vacciner et à sensibiliser leurs patients sur les enjeux de la vaccination. Pour enrayer la tendance à la baisse, une campagne de communication intitulée "La grippe ce n'est pas rien. Alors je fais le vaccin" -
sera lancée dès la semaine prochaine à la radio, dans la presse et sur internet. Elle se prolongera jusqu'au 15 novembre et sera notamment axée sur des spots radios de 30 secondes qui seront diffusés 6 à 8 fois par jour.


Pour aller plus loin : dossier sur la grippe de l'institut de veille sanitaire
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société grippe