• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Philippe Auliac: “La disparition de Lou Reed: c'est comme si on apprenait subitement la mort des Beatles et des Stones.”

Lou Reed à Paris, en 2009. / © Philippe Auliac
Lou Reed à Paris, en 2009. / © Philippe Auliac

Le photographe Philippe Auliac, basé à Poitiers, a réalisé plusieurs clichés de Lou Reed. Il a bien voulu partager souvenirs et vidéo pour saluer la mémoire cette icône du rock, disparu hier à l'âge de 71 ans.

Par Dominique Laveau

Une légende du rock s'est éteinte, hier.

Lou Reed était, sans doute plus qu'un autre, une icône de la contre culture du 20e siècle.

Le photographe Philippe Auliac a souvent croisé le rockeur légendaire :

La disparition de Lou Reed n’est pas la seule disparition d’un artiste mais la disparition de toute une génération. C’est comme si l’on apprenait subitement la disparition des Beatles, des Rolling Stones, de David Bowie, de Bob Dylan … et d’Allen Ginsberg en même temps.



Lou Reed photographié par Philippe Auliac

Lou Reed n’était pas seulement une rock star, il était un poète, un performer voire un «transformer» mais aussi un photographe reconnu.
De ses débuts avec le Velvet Underground et ses performances Warholiennes à la Factory, au succès international aux cotés de David Bowie et Iggy pop, Lou Reed aura su a chaque nouvelle production se renouveler sans cesse avec un avant-gardisme constant et déconcertant.


Lou Reed en 2009

«The Velvet Underground and Nico» et sa pochette phallique, «Transformer» avec « Walk On The Wild Side », L’innovant «Métal Machine Music» et l’opus «Berlin » resteront à jamais ses références classiques dans l’histoire de la musique.
Lou Reed n’était pas prétentieux ou méprisant comme il a souvent été écrit, il ne détestait pas les journalistes, il était instruit, cultivé et même aimable, mais il sélectionnait ses interlocuteurs pour privilégier des échanges jugés enrichissants.


Une grande exposition du photographe Philippe Auliac, intitulée "David Bowie and friends" sera visible à Poitiers du 6 au 15 février 2014. 

Sur le même sujet

Avant-Première du film Nous finirons ensemble

Les + Lus