• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

LGV Limoges-Poitiers: la mise en service pourrait voir le jour en 2022 selon Jean-Paul Denanot et Alain Rodet

TGV en gare de Lyon (illustration) / © AFP PHOTO / BERTRAND GUAY
TGV en gare de Lyon (illustration) / © AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

Le président de Région et le maire de Limoges se sont exprimés tous les deux ce mardi 5 novembre avec la conviction que la déclaration d'utilité publique serait délilvrée par l'Etat dans un délai de 12 à 15 mois 

Par Christian Bélingard

Les deux élus ne démentent pas des propos du préfet de région qui estimait récemment, selon nos sources, que le TGV circulerait effectivement entre Limoges et Poitiers à l'horizon 2022.

Cette confiance dans l'avenir du projet de ligne à grande vitesse repose en partie sur le tour de table financier qu'ont engagé les deux collectivités la Région et le la Ville de Limoges. L'enquête d'utilité publique étant désormais bouclée, il reste à l'Etat à prononcer la déclaration d'utilité publique qui permettra de déclencher les travaux. Selon le dernier courrier de l'Elysée adressé aux têtes d'exécutif de la Région et de la Ville de Limoges, la condition à remplir pour obtenir ce feu vert est de pouvoir" boucler le financement avant le lancement du projet."

Les collectivités disent avoir déjà réuni "près d'un milliards d'euros", grâce au tour de table effectué non seulement en Limousin, mais aussi auprès des départements de la Dordogne et du Cantal qui restent intéressés par ce projet, selon Jean-Paul Denanot. Pour sa part, Alain Rodet indique que le recours à l'emprunt permettra de boucler complètement ce financement. La Banque Européenne d'Investissement dispose, selon le Maire de Limoges de "fonds à placer pour réaliser de grandes infrastructures", et la Caisse des Dépôts et Consignations apporterait aussi son concours.

Le président Jean-Paul Denanot a indiqué qu'il se rendait ce mercredi à Paris pour y rencontrer le directeur de cabinet du Premier Ministre ainsi que le ministre des transports. A l'ordre du jour, la LGV Limoges-Poitiers mais aussi les trains d'équilibre du territoire Bordeaux-Lyon et le POLT.

Regardez notre reportage:

vidéo-la lgv à l'horizon 2022 selon l'Etat et des élus
reportage: Emmanuel Denanot, Rodolphe Augier, Simon Lamare

Interviennent dans ce reportage:
Jean-Paul Denanot, Président de la Région Limousin
Alain Rodet,Député-maire de Limoges

Une délégation ELLV reçue par le ministre des transports

Ce mardi 5 novembre, une délégation  EELV du grand Ouest opposés aux projets de la LGV Poitiers-Limoges et d’autoroute A831 a été reçue par Frédéric Cuvillier, ministre des transports. Ce midi, sur France 3 Poitou-Charentes, Véronique Massonneau (députée de la Vienne) a expliqué notamment que le projet LGV Poitiers-Limoges était "une catastrophe environnementale" et souhaitait privilégier une desserte de "territoires extrêmement ruraux" en rénovant la ligne actuelle.

Sur le même sujet

les gilets jaunes mobilisés dimanche 18 novembre

Les + Lus